Street food

Caroline Raison sur la route exquise

Depuis quelques mois, Caroline Raison, alias Little Miss Burger, propose une cuisine authentique à bord de son camion vintage sur l’agglomération nancéienne. Un concept made in USA et particulièrement adapté au monde de l’entreprise.

Caroline Raison, alias Little Miss Burger, conduit un Food truck au concept peu banal.
Caroline Raison, alias Little Miss Burger, conduit un Food truck au concept peu banal.
Caroline Raison, alias Little Miss Burger, conduit un Food truck au concept peu banal.
Caroline Raison, alias Little Miss Burger, conduit un Food truck au concept peu banal.

Un peu lassé de la cantine d’entreprise ? À la recherche d’un endroit décalé où vous pourrez manger le temps de midi avec vos collègues ? Depuis l’été circule sur l’agglomération nancéienne un véhicule estampillé années 60. Le «Little Miss Burger» est conduit par une jeune femme de tempérament, Caroline Raison, patronne de ce Food truck. Un concept débarqué des États-Unis. Il ne s’agit pas ici d’une énième baraque à frites impersonnelle mais d’une vraie offre intermédiaire entre un restaurant et un fast-food. La créatrice de 33 ans, originaire d’Essey-lès-Nancy, raconte le début d’un itinéraire peu ordinaire : «Je n’aime pas trop les ordres. Je suis faite pour me gérer toute seule !» Après un cursus axé sur la comptabilité et l’administratif, elle bifurque sur des routes où on ne l’attend pas. Dans un sourire, elle note : «J’ai fait des études qui ne me correspondaient pas et mon entourage est habitué à ce que je change souvent de direction. J’ai toujours le cerveau en ébullition.» Un premier poste en 2003 comme vendeuse dans une chocolaterie. On retrouve ensuite la baroudeuse comme marchande de glaces sur la Côte d’Azur, réceptionniste dans un hôtel, vendeuse-conseil en produits surgelés, styliste ongulaire à domicile. Jusqu’à ces premiers mois de 2014. L’idée de créer un service de restauration ambulant germe dans son esprit : «Je voulais inventer quelque chose de neuf, de chaleureux et de qualité.» Le camion qu’elle loue se transforme bientôt en véhicule à la déco sixties : son compagnon Stéphane pour le visuel et l’imprimeur-décorateur Richard Bally n’ont pas raté leur effet.

Déjeuners d’affaires, événements d’entreprise

Clé de contact en main, Caroline Raison fait depuis duo avec Sandra, à la rencontre de sa nouvelle clientèle, laquelle se trouve aux sorties des galeries marchandes, sur les zones commerciales. Relativement à ce qu’elle propose en cuisine, celle que tous appellent désormais «Little Miss Burger» est explicite : «Je n’aimerais pas faire manger ce que je n’aime pas !» En clair, traçabilité et fraîcheur des produits revendiquées : pain artisanal, collaboration avec des producteurs locaux, réseau en circuit court. Avec des liens tissés avec la pâtissière Sophie Siméon, les maraîchers-horticulteurs Catherine et Francis Haraux, Fromages de France du marché d’Haussonville et Le Billot du Boucher. Également, le camion Little Miss Burger peut être configuré pour soirées privées, festivals, enterrements de vie de jeunes filles ou garçons, after work et brunchs, événementiel d’entreprise, déjeuners d’affaires… Au quotidien, les menus proposés mettent les papilles en émoi. Burgers viande ou végétarien agrémentés de lard fumé, de tomme fermière, de galettes de pommes de terre et légumes, poulet à la citronnelle, verrine de pomme caramélisée et son pain perdu chocolaté, fromage blanc citronné, potage à la carotte, cappuccino au curry… Une carte gouleyante qui pourrait bientôt s’auréoler de jus de fruits naturels. Bref, de quoi s’attarder, pour quelques minutes épicées, sucrées ou salées.

Pour trouver le Food truck Little Miss Burger

– Les mardis : École de Condé à Nancy (11 h 45 à 14 h)
– Les mercredis : Laxou Sapinière, en face de Novotel (11 h 45 à 14 h) et à Laître-sous Amance, place René Coty (17 h 30 – 20 h 30)
– Les jeudis : École de Condé (11 h 45 à 14 h)
– Les vendredis : Castorama Vandoeuvre (11 h 45 à 14 h) et à Agincourt (17 h 30 – 20 h 30)
– Little Miss Burger possède une page Facebook mise à jour au quotidien