Cyberattaque

«Anonymous» attaque le site du Conseil général Le 11 décembre, peu avant 21 heures, le groupe de pirates «Anonymous» a attaqué le site Internet du Conseil général de la Meuse. Rendant la plate-forme inaccessible pendant plusieurs heures, le groupe souhaitait ainsi protester contre le projet de création d’un centre de stockage des déchets radioactifs (Cigéo) […]

«Anonymous» attaque le site du Conseil général
Le 11 décembre, peu avant 21 heures, le groupe de pirates «Anonymous» a attaqué le site Internet du Conseil général de la Meuse. Rendant la plate-forme inaccessible pendant plusieurs heures, le groupe souhaitait ainsi protester contre le projet de création d’un centre de stockage des déchets radioactifs (Cigéo) à Bure. L’attaque a été revendiquée par le groupement d’internautes Anonymous «OpGPII» via un communiqué de presse et par un message sur le réseau social Twitter.

Centenaire 14-18
Christian Namy à la conquête de l’Ouest… et de l’Est
En novembre, le président du Conseil général de la Meuse s’est rendu à New York et Pékin. Son objectif était de lever des fonds pour le nouveau mémorial de Verdun et pour les festivités du Centenaire de 14-18. Autres projets à l’étude, la création de fondation américaine sur la Grande Guerre en Meuse, à Argonne et Verdun. Dans un autre domaine, les déplacements de Christian Namy visent à mettre en œuvre des collaborations franco-chinoises, notamment, avec Arélis et son futur centre de recherche implanté face à la gare Meuse TGV.

Économie circulaire
Des projets dans la Green Valley
Pavatex, spécialiste de la production de panneaux isolants, a suspendu sa production pour trois mois faute de demande. Le site de Fribourg de l’entreprise fondée en 1936 va être transféré à Golbey dès le 1er janvier prochain. Pavatex, dirigé par Martin Brettenthaler, s’est associé parallèlement à Soprema, société experte dans l’étanchéité, afin de concevoir un nouveau produit innovant pouvant être élaboré au sein d’une unité industrielle auprès de Pavatex.

Culture
De fabrique de textile à celle de Cultures actuelles
Un an déjà que l’imposante usine de textile la Nef de Saint-Dié-des-Vosges destinée à la destruction s’est changée en Fabrique de Cultures actuelles. Ainsi depuis sa réhabilitation sous maîtrise d’ouvrage par la Ville pour le clos couvert et par l’EPF (Établissement Public Foncier) Lorraine pour les aménagements intérieurs, le bâtiment de 1 600 mètres carrés collectionne les distinctions : prix d’excellence du concours national des villes en 2013 et lauréate du prix «Lorraine Qualité Environnement», enfin, nomination pour le prix de l’innovation Territoriale à l’occasion des Victoires du paysage remis le 11 décembre 2014 à Paris.

Eau
Vittel et Contrex en cure
L’an prochain, le site de Nestlé Waters Vosges comptera 976 salariés, alors qu’ils étaient encore 1 600 à y travailler il y a peu. C’est la conséquence d’un plan annoncé au comité d’entreprise portant sur la suppression de 60 postes. Parallèlement, la direction s’implique dans un plan d’investissement de 40 millions d’euros visant à installer, d’ici à courant 2015, de nouvelles lignes de production. Celles-ci devraient augmenter la productivité puisqu’une ligne ultrarapide capable de produire près de 50 000 bouteilles par heure va remplacer deux lignes actuelles.

Drogue
Meuse : héroïne d’un documentaire sur Arte Radio
La Meuse gangrenée par la drogue ? C’est la glaçante révélation d’un documentaire de Mehdi Ahoudig pour Arte Radio qui a enquêté sur ce fléau dans le département, détenant le record de consommation d’héroïne en France. Selon le procureur de la République à Verdun, Yves Le Clair, il s’agit de chiffres quatre à cinq fois supérieurs à la moyenne nationale. Une situation due en partie à la proximité des Pays-Bas, où 1 gramme d’héroïne se vend 5 euros, pour 26 en France. Un fléau qui toucherait tous les milieux sociaux.