Des entrepreneurs en solidaire…

Initiative collaborative. Financement solidaire. Démarche de Responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Innovation sociale. Jeune activité de l’économie solidaire et Initiative et Environnement. Six trophées auxquels s’additionnent deux prix spéciaux : celui de l’action territoriale et le prix Antoine Trogrlic.

Six trophées et deux prix spéciaux ont été remis à l’occasion de la deuxième édition des Trophées de l’économie solidaire de Meurthe-et-Moselle.
Six trophées et deux prix spéciaux ont été remis à l’occasion de la deuxième édition des Trophées de l’économie solidaire de Meurthe-et-Moselle.
Six trophées et deux prix spéciaux ont été remis à l’occasion de la deuxième édition des Trophées de l’économie solidaire de Meurthe-et-Moselle.
Six trophées et deux prix spéciaux ont été remis à l’occasion de la deuxième édition des Trophées de l’économie solidaire de Meurthe-et-Moselle.

Ils ont tous été remis le 20 novembre, dans un Conseil général de Meurthe-et-Moselle plein à craquer à l’occasion de la deuxième édition des Trophées de l’économie solidaire de Meurthe-et-Moselle. Des lauréats, figures de proue de tout un mouvement économique plus qu’en gestation aujourd’hui celui «d’un modèle économique au service du bien commun où la coopération supplante la compétition», comme l’a indiqué Mathieu Klein, le président du Conseil général de Meurthe-et-Moselle avant de rappeler les dires de feu Michel Dinet, l’ancien président de l’exécutif meurthe-et-mosellan disparu brutalement et trop tôt : «face à la domination du capital financier, à sa course effrénée vers le profit, à ses effets dévastateurs, il est grand temps que ces entrepreneurs citoyens et solidaires sortent de leur confidentialité.» Une mise en lumière nécessaire et plus que salutaire. La Meurthe-et-Moselle et la Lorraine s’affichent comme des écosystèmes plus que favorables à son réel développement. «C’est un autre modèle de développement, c’est l’économie de demain !», renchérit Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique, invitée à cette cérémonie. Trop souvent, et à tort, considérée comme une «sous-économie», une économie du troisième type, l’économie solidaire commence à réellement prendre sa place sur l’échiquier stratégique du développement. Elle ne se borne plus qu’à être une simple alternative, elle apparaît s’afficher de plus en plus comme LA solution aux maux sociétaux actuels. La Meurthe-et-Moselle est plus que pilote dans le domaine et c’est tant mieux.