Central Finances

Une réussite lorraine dans le rachat de crédit

Le spécialiste du rachat et regroupement de crédits Central Finances s’est lancé à Nancy en 1999. Aujourd’hui, son fondateur et dirigeant Jean-Marie Person mène un réseau de 23 agences et 160 collaborateurs. Rencontre avec cet entrepreneur lorrain qui a su rester humble.

811
Jean-Marie Person avec son directeur commercial, Thibaut Serby, âgé de 30 ans et entré à 19 ans dans l'entreprise, et Cédric Leblanc au centre.
Jean-Marie Person avec son directeur commercial, Thibaut Serby, âgé de 30 ans et entré à 19 ans dans l'entreprise, et Cédric Leblanc au centre.
Jean-Marie Person définit avant tout son métier comme de l'assistance et de l'expertise.
Jean-Marie Person définit avant tout son métier comme de l'assistance et de l'expertise.

Ex-directeur d’une agence bancaire, Jean-Marie Person a constaté l’influence accrue de l’analyse par ordinateur des dossiers de crédits. «Cela a été le déclic, cette démarche informatisée se faisait au détriment de l’approche humaine que je voulais remettre en avant» explique le dirigeant, qui a décidé de passer de l’autre côté du miroir et devenir courtier en crédit. L’aventure commence modestement en solitaire à Nancy avec 7 500 euros, «totalement autofinancés» souligne Jean-Marie Person. Rapidement, Central Finances et ses solutions de rachat de crédits connaît un impressionnant développement, régional d’abord en 2003, puis national dès 2007. «Le marché était en pleine croissance et nous en avons profité» raconte Jean-Marie Person.

Un métier jeune

Central Finances cherche à proposer l’offre la plus adaptée pour sa clientèle, particuliers et professionnels, qui souhaite regrouper plusieurs crédits en un seul pour diminuer la mensualité totale. Une recette qui marche puisque selon l’organisme déjà près de 30 000 clients ont été satisfaits des propositions de refinancement présentées. La France reste un marché à conquérir pour ces courtiers en crédit. En effet, en 2013, seulement 30 % des emprunteurs recouraient à eux, alors que dans les pays anglo-saxons, ils sont près de 60 %. La récente apparition d’un cadre juridique précis devrait cependant accélérer le développement. En effet, une réglementation spécifiquement dédiée à ce métier est appliquée en janvier 2013, un cadre exigeant qui consacre cette pratique. Un problème reste, c’est le manque de candidats, comme le signale Jean-Marie Person «le principal frein à notre développement est le manque de managers, seul obstacle à l’ouverture d’agences en région toulousaine ou en Bretagne». La réponse de Central Finances est simple : former ses équipes et promouvoir les talents en interne.

L’importance de l’équipe

Jean-Marie Person avec son directeur commercial, Thibaut Serby, âgé de 30 ans et entré à 19 ans dans l'entreprise, et Cédric Leblanc au centre.
Jean-Marie Person avec son directeur commercial, Thibaut Serby, âgé de 30 ans et entré à 19 ans dans l'entreprise, et Cédric Leblanc au centre.

«Ma principale fierté est d’avoir pu construire cette réussite sur mes équipes et des valeurs humaines» évoque Jean-Marie Person, qui attribue l’explosive réussite de Central Finances au dynamisme de son personnel. Aujourd’hui, le groupe compte près de 160 salariés et 23 agences. Ce réseau dense local est complété par un centre d’appels nancéien comptant 25 personnes et d’un service informatique de cinq collaborateurs mené par Marc Richard, un élément essentiel puisque le groupe recueille 50 % de ses clients via le Web. «De plus, nous ne faisons pas appel à un fournisseur de “fiches” extérieur» relate le dirigeant de Central Finances. Ce dernier reste ambitieux pour son groupe puisque son prochain objectif est de doubler le nombre de contacts par an. Aujourd’hui ils sont 70 000, ils doivent passer à 120 000 fin 2015 et atteindre 140 000 l’année suivante. Un beau challenge auquel devraient s’atteler les nouvelles agences de Beauvais, Senlis et Nice, inaugurées en 2015.