3 questions à … Pierre Varis

Pierre Varis coordonne pour la Lorraine le réseau économique solidaire Les Cigales, structure de soutien aux créateurs.

546

1. Comment définir le mouvement des Cigales ?
Pierre Varis : Il est né dans les années 80-90. Un club Cigales (Club d’Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l’Épargne Sociale) est une structure de capital risque solidaire mobilisant l’épargne de ses membres au service de la création et du développement de petites entreprises locales et collectives. 300 Cigales existent en France soit plus de 3 000 cigaliers, 6 en Lorraine, région où nous sommes une soixantaine d’adhérents.

2. Quel est le but d’un club Cigales ?
P.V : Favoriser une économie humaine, éthique, solidaire, participative et tourner le dos au tout finance. En somme, reprendre le contrôle de l’argent dans le but exclusif de favoriser la création et non la spéculation. Une Cigales est une capitalerie de proximité de développement durable : économique, sociale, écologique.

3. Quels projets soutenez-vous ?
P.V : Les membres bénévoles d’une Cigales mettent une partie de leur épargne en commun, se réunissent plusieurs fois par an pour recevoir les créateurs, décider de leurs placements. Nos compétences techniques sont des accompagnateurs et des facilitateurs de projets, lesquels peuvent être variés : commerce de village, artisanat, agriculture, coopérative. Nous avons récemment soutenu Covivo. En Lorraine, nous allons bientôt nous grouper en fédération régionale.