Grand Nancy

Des voeux métropolitains…

Carton plein aux vœux du Grand Nancy le 6 janvier. Le lieu choisi y est sans doute pour quelque chose. Il est vrai que le nouveau vaisseau amiral que représente le Centre de Congrès Prouvé est propice à ce genre de manifestation. Des vœux, exprimés par André Rossinot le président de la structure intercommunale, républicains, territoriaux et profondément lorrains pour faire face au «périple territorial» du moment.

383
«Au niveau territorial, il faut des capteurs forts et surtout une méthode», assure André Rossinot à l’occasion des vœux du Grand Nancy.
«Au niveau territorial, il faut des capteurs forts et surtout une méthode», assure André Rossinot à l’occasion des vœux du Grand Nancy.
«Au niveau territorial, il faut des capteurs forts et surtout une méthode», assure André Rossinot à l’occasion des vœux du Grand Nancy.
«Au niveau territorial, il faut des capteurs forts et surtout une méthode», assure André Rossinot à l’occasion des vœux du Grand Nancy.

«La connaissance prépare l’action.» André Rossinot cite Charlemagne. La barbe est moins blanche et moins fleurie mais le ton est là. «Face au périple territorial mouvant. Entre Lille, Paris et Strasbourg, j’ai encore du mal à nous trouver», constate le président du Grand Nancy, avec une carte des métropoles de l’Hexagone issues de la Loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (MAPTAM) en arrière plan, lors de la traditionnelle cérémonie des vœux organisée cette année dans le hall du niveau 1 du nouveau Centre de Congrès Prouvé.

Capteurs forts et méthode

«Au niveau territorial, cela réforme dans les horizons. Nous sommes sur des territoires mouvants et dans un monde de modernité il nous faut des capteurs forts et surtout une méthode.» Le capteur dans la région, André Rossinot l’a déjà avec le Pôle métropolitain Thionville-Metz-Nancy-Épinal. «C’est une réalité politique depuis plusieurs années dans la région. Il s’affiche aujourd’hui comme une véritable colonne vertébrale.» Pour preuve, la présence dans l’auditoire du maire de Metz mais également du président de la communauté d’agglomération Metz Métropole ou encore de nombreux élus du sud meurthe-et-mosellan et lorrains. Une réalité à renforcer encore un peu plus à l’ère de la nouvelle carte régionale. «Le Pôle métropolitain est un outil plus qu’utile et garant de l’unité Lorraine.» 2015 sera territoriale et métropolitaine du côté du Grand Nancy.