Bar à ambiance

GSpot : un bar à la tablette facile…

Avec un savant mélange de nouvelles technologies et d’histoire avec un grand H, préservée et respectée mais remise au goût du jour version culture hip-hop, le nouveau «bar à bavardages» nancéien GSpot comme le définissent son trio de concepteurs (Yoann et Boris Kamara et Bob Kuba) du côté du 31 rue Stanislas se veut le nouveau lieu de rendez-vous pour jeunes actifs branchés.

442
Alicia, chef internationale en provenance du Canada, développe toute une gamme de cupcakes.
Alicia, chef internationale en provenance du Canada, développe toute une gamme de cupcakes.
Chaque table du bar est équipée d’une tablette tactile pour passer les commandes.
Chaque table du bar est équipée d’une tablette tactile pour passer les commandes.

Le bon roi Stanislas accueille le verre à la main sur la fresque murale fleurant bon la culture hip-hop tandis que la prise de commandes des consommations se fait d’un seul geste de la main en caressant dans le bon sens une tablette tactile gentiment incrustée. Du rez-de-chaussée à l’étage, chaque table est équipée de cet outil aujourd’hui quasiment du quotidien pour la «connecting generation». Loin d’être un gadget, elle fait partie des meubles du GSpot du côté du 31 rue Stanislas à Nancy à quelques encablures de la place éponyme. Ouvert depuis le mois de décembre dernier dans un écrin architectural du XVIIIe siècle ce nouveau «bar à bavardages au cadre cosy et chaleureux» comme l’annonce le pitch du flyer ayant sillonné la cité ducale en activant le bouche-à-oreille se «veut le nouveau point G nancéien», comme l’affirme Yoann Kamara, l’un des piliers et pilote de cette aventure entrepreneuriale menée de front par ce sportif de haut niveau avec comme discipline de prédilection l’athlétisme. Dans l’équipe entrepreneuriale, son frère Boris plus penché sur le judo et un autre acolyte dans l’affaire, Boris Buba, conseiller patrimonial de profession et notamment connu dans la sphère des DJS et autres MC de la culture hip-hop.

Nouvelle visibilité

Yoann Kamara, l’un des pilotes du GSpot devant la fresque du bon roi Stanislas.
Yoann Kamara, l’un des pilotes du GSpot devant la fresque du bon roi Stanislas.

Un trio de sportifs, de voyageurs curieux et adeptes des fêtes nocturnes version convivialité avec une bonne dose de fond sonore adapté. «De part nos différentes activités, nous avons tous beaucoup voyagés et sommes allés dans pas mal d’endroits. Au fl de nos périples, nous avons puisé et ressenti pas mal de choses pour décider enfin à se lancer dans ce concept de bar unique en son genre.» La particularité forte demeure la présence et la démocratisation de l’utilisation des tablettes tactiles. «En journée, le client commande directement dessus, mais en soirée seule la carte est consultable, il faut aussi permettre le contact humain au niveau du service.» La présence des tablettes permet également aux différents partenaires (présents et futurs) de l’endroit «d’être visible d’une nouvelle façon en page de veille par exemple.» Un savant mélange de nouvelles technologies, de culture, de respect des lieux et de contacts humains. De l’humanisme numérique version bar d’ambiance pour une clientèle ciblée de jeunes actifs. Un nouveau lieu semble bel et bien né dans la cité ducale.

Une chef internationale…

Alicia, chef internationale en provenance du Canada, développe toute une gamme de cupcakes.
Alicia, chef internationale en provenance du Canada, développe toute une gamme de cupcakes.

Crêpes, cookies, cupcakes, le tout version compositions inédites à l’image de cupcakes au goût Mojito ! Le GSpot propose une offre de restauration snacking dans la journée entre 11 h et 14 h mais également lors de ses ouvertures en soirée de 18 h à 2 h. Une offre développée par Alicia, une chef internationale en provenance du Canada. «Notre situation géographique est propice à ce type d’offres», assure Yoann Kamara.