Hydrocarbures: Total réinvestit Carling

Le groupe Total a annoncé l’arrêt définitif de son vapocraqueur mosellan de Carling pour la fin 2015.

343

En contrepartie, le géant industriel prévoit de reconvertir le site en plate-forme de chimie de spécialité (résine d’hydrocarbures). Une association vient de voir le jour avec d’autres partenaires dont le groupe Arkema afin de faire avancer la plate-forme et optimiser les coûts estimés à 160 millions d’euros. Total s’est aussi engagé à hauteur de six millions d’euros dans le financement des projets d’accompagnement de l’emploi industriel en Moselle et le soutien pour les sous-traitants qui dépendaient du vapocraqueur. Une convention tripartite a été signée par le groupe, l’État et le Conseil régional de Lorraine en ce sens. Restera maintenant l’essentiel : obtenir rapidement des retombées économiques et d’emploi.