Agriculture

Le Drive fermier meusien  en plein boom

Depuis le mois de septembre, le sud meusien dispose de deux drives fermiers à Bar-le-Duc et Commercy. Lancée par une quinzaine de producteurs, cette initiative rencontre un franc succès avec des consommateurs militants ravis d’acheter des produits locaux de qualité.

Les clients viennent chercher sur un point de vente unique leur panier à Bar-le-Duc ou Commercy.
Les clients viennent chercher sur un point de vente unique leur panier à Bar-le-Duc ou Commercy.
Les clients viennent chercher sur un point de vente unique leur panier à Bar-le-Duc ou Commercy.
Les clients viennent chercher sur un point de vente unique leur panier à Bar-le-Duc ou Commercy.

L’aventure est née en août 2013. À cette date, la chambre d’agriculture de la Meuse avait organisé une visite du drive fermier de Laxou, dans le cadre d’une action de sensibilisation d’un exemple de diversification agricole réussie. À cette occasion, une soixantaine d’agriculteurs meusiens avaient répondu présent. Conquis par cette «façon de travailler ensemble», une dizaine de producteurs ont alors décidé de dupliquer ce système en Meuse, et plus particulièrement sur le bassin de vie du sud meusien. Il aura toutefois fallu une bonne année de préparation pour que tous se mettent d’accord sur la philosophie (règlement intérieur) mais aussi sur l’organisation de ce système collectif (mises en références, locaux, site Internet…) Depuis le mois de septembre, les consommateurs peuvent donc trouver sur un site unique une large gamme de produits (viandes, fruits & légumes, viennoiseries, crèmerie, confitures…). Les adhérents sont pour certains engagés dans la filière bio, mais ce n’est pas du tout une obligation. Et dès la deuxième semaine d’exercice, les objectifs en termes de ventes et de chiffre d’affaires étaient déjà atteints. Aujourd’hui, 750 clients se sont pré-inscrits sur le site Internet : www.drivefermier55.fr et chaque semaine, 130 personnes passent commande. «On a été très surpris par cet engouement», confie d’ailleurs Sébastien Burnel, président de l’association des agriculteurs, qui gère le drive fermier meusien.

Offre complémentaire

Au-delà de leur regroupement, les producteurs sont satisfaits également des liens créés avec les consommateurs, qui aiment pour certains prendre leur temps en posant des questions lorsqu’ils viennent chercher leur panier garni. Si le drive fermier de Barle-Duc s’est immédiatement imposé, à Commercy, il a été rendu possible grâce au soutien de la Communauté de communes, qui a mis à disposition un local au sein de la toute jeune pépinière d’entreprise. Aujourd’hui l’association souhaite avant tout fidéliser ses clients avant de parler de stratégie de développement. «On doit pouvoir répondre aux demandes sans rupture de stock. C’est pour cette raison que nous n’avons pas fait de publicité particulière. Le bouche-à-oreille a suffi», estime le maraîcher. Si ce système n’a pas encore été dupliqué dans le nord meusien, c’est que d’autres initiatives ont été prises, notamment avec «Les Paniers de Sophie». À Bar-le-Duc, la plupart des producteurs adhérents livraient déjà au magasin bio ou dans la boutique «Au Petit Lorrain», mais «nous ne sommes pas en concurrence directe. En centre ville, les locaux viennent remplir leur panier alors qu’au drive, il s’agit d’une clientèle de bureau qui fait des stocks au moins pour la semaine voire plus», affirme Sébastien Burnel. Gardant leur indépendance et convaincus par la force du collectif, les producteurs pensent à l’avenir. Développeront-ils un nouveau point de vente ou investiront-ils dans un magasin ? Il est encore trop tôt pour le savoir, car la priorité est de «faire vivre déjà les deux drives».

Le drive fermier en France

Si Laxou a fait partie des pionniers, le concept de drive fermier est actuellement en plein boom en France. Trente ont déjà obtenu leur agrément «Bienvenue à la ferme» et dix autres devraient ouvrir d’ici l’hiver 2015. Pour plus d’informations sur le site : www.drivefermier.fr.

PARTAGER
Article précédentDroit dans ses bottes
Article suivantAgriculture