Gastronomie

Des macarons au pays du Soleil-Levant Mis au point en 1854 par Binès Lazard et son épouse Françoise, les macarons de Boulay ont depuis acquis une renommée régionale, nationale et même internationale. La spécialité mosellane a été la star d’un reportage de la chaîne de télévision japonaise Asahi, diffusée le 11 mars. Les fameux macarons […]

333

Des macarons au pays du Soleil-Levant
Mis au point en 1854 par Binès Lazard et son épouse Françoise, les macarons de Boulay ont depuis acquis une renommée régionale, nationale et même internationale. La spécialité mosellane a été la star d’un reportage de la chaîne de télévision japonaise Asahi, diffusée le 11 mars. Les fameux macarons parfumés aux amandes ont aussi été mis à l’honneur avec d’autres produits français du 9 au 19 mars par l’enseigne de grands magasins hankyu, à Osaka, au Japon. Une belle reconnaissance d’un savoir-faire, et d’une saveur, 100 % locale !

Industrie
20 millions d’euros pour les déchets des hauts-fourneaux
C’est le coût d’une solution de stockage préconisée par une récente étude pour les 860 000 mètres cubes de gaz de hauts-fourneaux (plomb, zinc, fer et cadmium). Ces gaz sont répartis dans sept bassins. La Communauté de communes du Pays Orne-Moselle (CCPOM) s’attaque au problème de la dépollution du site de Moyeuvre-Petite. Les 20 millions d’euros d’investissement devraient être à la charge d’ArcelorMittal mais des négociations vont s’ouvrir entre le groupe et les élus.

Réseau
La fibre étend sa toile à Thionville
En janvier 2012, un pôle de compétence était lancé par Orange à Metz pour le déploiement de la fibre optique pour l’Est et le raccordement de villes comme Vandœuvre-lès-Nancy (54), Montigny-lès-Metz (57), Besançon (25), Mulhouse (68), Troyes (10), Amiens (80), Villeneuve-d’Ascq (59) et Thionville (57). Aujourd’hui, le réseau, utilisable par tous les opérateurs, gagne du terrain dans cette dernière ville où 5 300 foyers sont raccordables.

Formation Emploi
Inauguration Pôle Emploi de Sarrebourg
Le Pôle Emploi de Sarrebourg a été inauguré le vendredi 20 mars dans la Zone d’aménagement concerté Les Terrasses de la Sarre. L’agence va venir compléter le dispositif de l’établissement public en Lorraine, territoire particulièrement touché par le chômage. Dans la région, un conseiller Pôle Emploi doit gérer en moyenne 120 dossiers demandeurs d’emploi mais il existe de forte disparité, à l’agence de Thionville-Manom il devra s’occuper de 176 personnes, contre 69 à Gérardmer (Vosges). La Moselle devrait ainsi être mieux armée avec cette nouvelle agence.

Frontaliers
Café des managers franco-allemands
Le 17 mars s’est tenu le premier des deux cafés des managers franco-allemands du semestre, intitulé «Détecter, former et manager les commerciaux franco-allemands». Dans le cadre du projet ACTION Saar Lorraine, financé par le programme européen Interreg IV-A et le Conservatoire national des arts et métiers en Lorraine (Cnam en Lorraine), l’événement s’est tenu à Forbach, au Pôle de formation transfrontalier. Le café des managers se veut un lieu de discussion, de réseautage et d’échanges autour de conférenciers expérimentés issus du monde économique. Objectif : booster l’initiative économique et entrepreneuriale transfrontalière.

Automobile
L’usine PSA de Trémery veut passer à l’essence
Jugé trop polluant, le diesel n’a plus bonne presse, ce qui inquiète le site PSA de Trémery et ses salariés. Et pour cause, sur ses quatre lignes de production, trois sont consacrées à la fabrication de moteurs diesel. L’usine se mobilise donc pour décrocher une 2ème ligne de fabrication de moteurs essence, pour laquelle elle est en concurrence avec le site Peugeot de Vigo, en Espagne. Avec 3 500 employés à Trémery, l’enjeu est de taille. La question devrait être tranchée d’ici la fin du mois.

Culture
Un nouveau musée à Montigny-lès-Metz
Ayant ouvert ses portes le 18 mars, le musée Émaux et Verres d’Art de Montigny-lès-Metz a été porté par l’association éponyme. Le nouvel établissement rue du Général Franiatte présente sur 120 mètres carrés une impressionnante collection de 400 pièces. Ce trésor de verres et d’émaux va de 1870 à 1940, soit de l’Art nouveau aux Arts décoratifs. Il sera possible au public d’admirer les œuvres d’Émile Gallé, des cristalleries de Baccarat, d’Eugène Michel, ou encore d’André Thuret.