Activités ludiques

Iello joue gagnant

Née en 2004, la société nancéienne Iello a fait de l’univers du jeu de société sa réussite, s’imposant à l’export dans un créneau d’activité où son innovation fait la différence.

330
La société Iello a vendu 250 000 exemplaires de King of Tokyo dans 40 pays, traduits en 24 langues.
La société Iello a vendu 250 000 exemplaires de King of Tokyo dans 40 pays, traduits en 24 langues.
La société Iello a vendu 250 000 exemplaires de King of Tokyo dans 40 pays, traduits en 24 langues.
La société Iello a vendu 250 000 exemplaires de King of Tokyo dans 40 pays, traduits en 24 langues.

300 m2 de bureaux pour plus de 1 000 m2 d’entrepôts. L’entreprise Iello a passé la vitesse supérieure en juillet dernier en s’installant dans de fonctionnels locaux à heillecourt, sur la zone d’activités proche de Cora et de Decathlon. Ses quinze collaborateurs sont tendus vers un même but : que le jeu reste un plaisir. Le jeu : voilà la clé de voûte d’Iello. retour une décennie en arrière. Nous sommes à Nancy en 2004. Deux passionnés, Patrice Boulet et Cédric Barbé, se lancent dans la vente et la distribution de cartes de collection, les recherchées Cartes Magic pour les connaisseurs. Bien vite, le succès les rattrape. La jeune entreprise devient distributrice et traductrice de jeux de société. En 2008, Iello déménage à Ludres près du complexe cinématographique. Deux ans plus tard, l’entreprise édite son tout premier jeu «Neuroshima Hex !» puis un second «Biblios» avant un troisième «King of Tokyo». Elle est élue Meilleur nouvel exportateur lorrain, développe une filiale aux États-Unis et reçoit le prix «As d’or jeu de l’année» pour une nouvelle création «Andor».

Le jeu en entreprise

En dix ans, la société a su s’imposer comme un acteur incontournable dans une branche en plein renouveau, rangeant au placard les conventionnels Monopoly et autres Trivial Pursuit. Aujourd’hui, Iello c’est un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros (dont 3,5 en France), 20 collaborateurs (5 outre-Atlantique) dont 8 créations de postes ces derniers mois, une présence dans de nombreux salons internationaux, une gamme de 160 jeux dont 20 créations inédites, un succès croissant à l’export (+ 115 % depuis 2102), 30 marques diffusées (dont la moitié sont étrangères), 800 points de vente en boutiques et magasins spécialisés (dont La Caverne du Gobelin et Arcadia à Nancy), notamment au Benelux, en Allemagne et aux États-Unis. Ce dernier point est une véritable performance car les deux pays ont tenu longtemps le leadership du marché. En 2015, la nation phare des jeux de société est bien la France, grâce à de talentueux éditeurs nationaux. Qu’est-ce donc la recette Iello ? Un large éventail de jeux de qualité adaptés à tous les âges, tous les goûts et toutes les envies. Il n’y a qu’à jeter un coup d’œil sur le copieux catalogue pour s’en rendre compte. Tronc commun à cette palette divertissante : la relation ludique intergénérationnelle. Iello s’inscrit dans cette tendance forte, à l’écoute des nouvelles demandes accélérées par le numérique et internet, et poursuit l’exploration de nouvelles terres ludiques, avec un site web et une page Facebook créés au cœur d’un marketing bien ciselé. Le mieux, c’est de tester ces jeux intelligents nouvelle génération. Et pourquoi pas les essayer au sein de la sphère entrepreneuriale comme outil de cohésion du personnel ?

L’événement export du 9 avril

Les locaux de la CCI à Nancy accueillent le jeudi 9 avril les 4èmes rencontres Consuls Entreprises dont les inscriptions sont ouvertes avec un site dédié : http://www.rencontres-consuls-entreprises.fr/. 33 pays seront représentés par des consuls généraux et honoraires, des conseillers économiques d’ambassades étrangères en France, des experts pays des réseaux Business France, CCIFI et antennes commerciales CCI IL. Algérie, Allemagne, Autriche, Belgique, Chine, Danemark, Émirats Arabes Unis, Espagne, Estonie, États-Unis, Finlande, Grèce, hongrie, Islande, Israël, Italie, Japon, Malte, Maroc, Niger, Norvège, Pays-Bas, Pérou, Pologne, roumanie, russie, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Suède, Suisse, Suriname, Tunisie. Comme l’an passé, les partenaires export disposeront d’un stand en libre visite et d’un espace privé où ils recevront les entreprises qui auront sollicité un rendez-vous via le logiciel d’inscription en ligne. Deux ateliers techniques seront organisés : atelier 1 de 10 h à 11 h (sécurisation de mes transactions à l’international), atelier 2 de 15 h à 16 h (comment financer mon développement export ?) .