La vente directe en plein boom

Pôle Emploi Lorraine et la Fédération de la Vente Directe (FVD) viennent de signer un accord de partenariat le 23 février. Objectif : permettre aux entreprises de ce secteur de trouver des candidats à de nombreux postes annoncés. À l’horizon 2020, entre 20 000 et 30 000 emplois au niveau national devraient être créés.

Pôle Emploi Lorraine et la Fédération de la Vente Directe viennent de signer un accord de partenariat.
Pôle Emploi Lorraine et la Fédération de la Vente Directe viennent de signer un accord de partenariat.
Pôle Emploi Lorraine et la Fédération de la Vente Directe viennent de signer un accord de partenariat.
Pôle Emploi Lorraine et la Fédération de la Vente Directe viennent de signer un accord de partenariat.

De 20 000 à 30 000 emplois nouveaux à créer à l’horizon 2020 avec une cadence annoncée en Lorraine de 1 000 à 1 500 dès cette année. Les chiffres fournis par la Fédération de la Vente Directe (FVD), à l’occasion de la signature régionale le 23 février d’un accord de partenariat avec Pôle Emploi Lorraine, font presque tourner la tête tellement ils sont porteurs d’espoir sur le marché de l’emploi.

400 millions de CA en Lorraine

«Le secteur de la vente directe à domicile est en pleine résurgence. Nos entreprises ont un besoin important en matière de VDI (vendeur à domicile indépendant) mais également de collaborateurs en CDI», assure Jean-Georges Vernet, le président des régions Alsace, Lorraine, Champagne-Ardenne. Sur les quelque 130 entreprises adhérentes à la FVD, une trentaine d’établissements et cinq sièges de sociétés sont recensés pour la seule région Lorraine et 15 000 VDI sont comptabilisés. «De nombreuses marques, notamment des très grosses comme récemment Phildar et Bonduelle, se lancent ou reviennent à la vente directe à domicile. Après la culture de consommation zapping, le client a besoin de retrouver de l’humain et du terrain. Les marques retrouvent elles un moyen de fidélisation», explique Jacques Cosnefroy, le délégué général de la FVD. Avec près de 400 millions d’euros de CA réalisé sur le territoire lorrain, le vente directe s’affiche comme moteur économique en puissance.