Le bonheur est dans le parc

Le patrimoine informatique de l’entreprise : un atout à maîtriser. À l’ère de la transformation numérique qui touche tous les types d’organisations, la société nancéienne Arketeam de conseils et services informatiques, épaulée par le Cabinet d’expertise comptable Expertis CFE et la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne (BPALC), vient d’organiser le 24 février au château d’Art-sur-Meurthe, une soirée d’information pour faire prendre conscience de la réelle valeur des systèmes d’information et autres fonctions informatiques.

Le patrimoine informatique au menu d’une soirée d’information au château d’Art-sur-Meurthe le 24 février.
Le patrimoine informatique au menu d’une soirée d’information au château d’Art-sur-Meurthe le 24 février.
Le patrimoine informatique au menu d’une soirée d’information au château d’Art-sur-Meurthe le 24 février.
Le patrimoine informatique au menu d’une soirée d’information au château d’Art-sur-Meurthe le 24 février.

«Tout est parti d’un constat de terrain, celui de l’importance prise par les systèmes d’information sur les fonctions supports de nos clients.» indique Laurent Pasquier, le pdg d’Arketeam (société nancéienne de conseils et de services informatiques). C’est de ce constat qu’est née la volonté de faire comprendre «que les systèmes d’information et les parcs informatiques s’y rattachant ne sont pas uniquement un coût pour l’entreprise mais bien un pilier stratégique»… dans la mesure où les outils sont performants. Transformation numérique C’est cette notion de patrimoine informatique qui a été passée au crible le 24 février à l’occasion d’une soirée d’information organisée par Arketeam, comme poisson pilote, le Cabinet Expertis CFE pour la partie gestion pure et la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne pour le côté financement, notamment de la fameuse

transformation numérique.

«Des règles existent et elles se doivent d’être maîtriser pour rendre efficiente cette fameuse fonction informatique au sein de l’entreprise.» Le patrimoine informatique s’affiche donc comme un atout indéniable. Reste à réellement l’appréhender, le maîtriser et non pas simplement le subir.