Les CEE, stimulateur de travaux…

Les CEE (Certificats d’économies d’énergie) sont renouvelés dans le Grand Nancy. Ce dispositif, permettant aux demandeurs (particuliers ou entreprises) de voir une partie de leurs travaux liés à la fameuse transition énergétique subventionnés, s’affiche également comme une création d’activité économique pour les artisans et les PME du secteur. Le Grand Nancy et EDF viennent de reconduire leur convention de partenariat la semaine dernière.

386
Le Grand Nancy et EDF viennent de reconduire leur partenariat au niveau des CEE (Certificats d’économies d’énergie).
Le Grand Nancy et EDF viennent de reconduire leur partenariat au niveau des CEE (Certificats d’économies d’énergie).
Le Grand Nancy et EDF viennent de reconduire leur partenariat au niveau des CEE (Certificats d’économies d’énergie).
Le Grand Nancy et EDF viennent de reconduire leur partenariat au niveau des CEE (Certificats d’économies d’énergie).

30 millions d’euros de travaux ! C’est ce qu’ont généré, sur la période 2012-2014 les CEE (Certificats d’économies d’énergie) sur le territoire de l’agglomération nancéienne. «À côté de l’intérêt environnemental et de la prise de conscience de la transition énergétique, ces CEE permettent également de réinjecter un peu de dynamisme économique dans des filières qui en ont bien besoin.» Dixit Jean-François Husson, vice-président du Grand Nancy délégué à l’énergie et au développement durable le 2 mars dernier.

Label RGE exigé

La structure intercommunale et EDF viennent de reconduire leur convention de partenariat visant à la valorisation de ces fameux CEE. Nouveauté de taille pour les trois années à venir : «ce dispositif fait l’objet d’une simplification administrative validée par l’État.» Concrètement, les délais devraient être beaucoup plus courts au niveau de l’instruction des dossiers de demande. Sur ce point précis, le partenariat entre le Grand Nancy et EDF permet d’aboutir une validation des dossiers à hauteur de 100 %. Objectif affiché de cette nouvelle vague triennale : aboutir à quatre cents dossiers par an pour les particuliers. À noter que les travaux réalisés doivent désormais être effectués par des professionnels affichant le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).