NTIC

Prix Jeune ICN 2015 Les NTIC (Nouvelle technologies de l’information et de la communication) à l’honneur de l’édition 2015 du prix Jeune ICN. Ce prix, qui met en valeur les réussites des jeunes diplômés issus du programme ICN Grande École, a été remis le 27 février à l’Hôtel de Ville de Nancy à Joris Baco. […]

414

Prix Jeune ICN 2015
Les NTIC (Nouvelle technologies de l’information et de la communication) à l’honneur de l’édition 2015 du prix Jeune ICN. Ce prix, qui met en valeur les réussites des jeunes diplômés issus du programme ICN Grande École, a été remis le 27 février à l’Hôtel de Ville de Nancy à Joris Baco. Ce diplômé de l’ICN en 2010 est co-fondateur de Shopedia & CheckLab, une start-up spécialisée en intelligence de l’image. Il s’est vu remettre la distinction des mains l’Olivier Nouveau, dirigeant de Nurun France (qui a rejoint le réseau Razorfish en septembre dernier) parrain de la manifestation.

Services à la personne
Résavite sur la toile
Rechercher et surtout réserver des services ponctuels, et pour la plupart de dernière minute, dans le domaine des services à la personne ! C’est ce que propose le récent portail web, Résavite lancé le 2 mars par un trio de jeunes actifs de l’agglomération nancéienne. «Nous proposons des services dans différents domaines tels que le ménage, les petits travaux, les soins du corps ou encore l’aide au déménagement», explique Nicolas Gautry, le gérant de la SARL Conilas d’Essey-lès-Nancy pilote du portail. La réactivité annoncée est rendue possible par le passage «principalement par des auto-entrepreneurs mais aussi à des petites entreprises du Grand Nancy».

Retraite
Expertis CFE fait le point
Cumul emploi-retraite. Estimation de sa retraite ou encore comment faire corriger un relevé de carrière. Toutes ces questions devraient trouver réponses ce 10 mars du côté des locaux d’Expertis CFE, allée de Longchamp à Villers-lès-Nancy. Le cabinet d’expertise-comptable organise, en partenariat avec Klesia, une réunion à partir de 8 h 30 sur le thème générique de : «La retraite aussi bien pour le chef d’entreprise que pour ses salariés.»

Commerce
Grand Frais ouvre à Laxou
Vague de Grand Frais en Meurthe-et-Moselle ! Après Essey-lès-Nancy et Dommartin-les-Toul, l’enseigne annonce l’ouverture, le 18 mars, de son troisième magasin dans le département à Laxou du côté de l’avenue de Boufflers. Les magasins Grand Frais s’inspirent de l’ambiance et de la configuration des halles traditionnelles et des marchés couverts. Ils réunissent cinq professionnels de l’alimentation (primeur, épicier du monde, fromager, boucher et poissonnier). Le nouveau magasin laxovien devrait générer une trentaine d’emplois.

CGPME 54
En arrêt de travail…

Les arrêts de travail, le nouveau syndrome des chefs d’entreprise ! C’est du moins l’un des diagnostics émis par Benjamin Antoine, vice-président de la CGPME (Confédération générale des petites et moyennes entreprises) de Meurthe-et-Moselle suite à la conférence organisée par la confédération le 28 février à l’Hôtel de Ville de Nancy sur le thème générique : «Arrêts de travail et risques professionnels, prévention et contrôles». Premier constat : «face aux arrêts de travail et surtout à l’administration, le chef d’entreprise est parfois démuni. Il a l’impression d’avoir toujours une épée de Damoclès au-dessus de lui malgré les efforts de prévention qu’il peut réaliser. Sans parler des arrêts maladies de complaisance auxquels il doit également faire face.» À la tribune Sarah Videcoq-Aubert et Marie-Laure Cassaigne, respectivement directrice et responsable du pôle prestations de la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie) de Meurthe-et-Moselle, Noémie Neveux, responsable du département déclarations et carrière de la Carsat (Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail) Nord-Est et Philippe Cavaré, médecin généraliste ont démystifié le sujet et tenté de donner des conseils pratico-pratiques, histoire que la gestion des arrêts de travail ne termine pas en une bataille rangée entre employeur et employé.

BTP
Convention avec le Conseil général

Conforter le levier de la commande publique. Poursuivre et prolonger les actions en faveur du développement durable et de l’insertion et impulser des actions innovantes tant en termes d’innovation sociale que d’innovations techniques. Ce sont les trois axes de travail affichés de la convention signée entre le Conseil général de Meurthe-et-Moselle et les différentes fédérations du BTP, le 4 mars dernier à Allain. «Cette convention est l’acte partagé par lequel est posée une collaboration entre le département et les acteurs de la filière pour dynamiser le secteur avec un plan de relance et des actions communes», assurent les signataires.