Un Père Cent… «Daltonien»

Des évadés fiscaux venus se réhabiliter, de passage sur la place Stanislas à Nancy ? Non ! Juste un trio de Dalton, plutôt ici de «Daltonnes !» en goguette à l’occasion du traditionnel Père Cent. À cent jours du baccalauréat, les têtes blondes étaient un bon millier à déambuler dans les rues nancéiennes le 24 […]

375

Des évadés fiscaux venus se réhabiliter, de passage sur la place Stanislas à Nancy ? Non ! Juste un trio de Dalton, plutôt ici de «Daltonnes !» en goguette à l’occasion du traditionnel Père Cent. À cent jours du baccalauréat, les têtes blondes étaient un bon millier à déambuler dans les rues nancéiennes le 24 mars avec les armes du jour, farine et œufs en batterie, avant de se rassembler dans l’après-midi au pied du bon roi Stanislas. Histoire d’éviter les violences de l’an passé, les forces de l’ordre veillaient au grain avec un dispositif conséquent. Bilan des courses : hormis les quelques illuminés habituels pas de gros débordements notoires. Les potaches ont été sages…