Anna Hoshina relooke moderne

Une méthode d’amincissement novatrice, une clientèle féminine et urbaine : l’institut de beauté et d’esthétique lancé par Anna Hoshina connaît un succès croissant. La personnalité et l’itinéraire de la gérante sont la recette de sa réussite.

716
«Le concept de l’institut est basé sur le modernisme et la détente», indique Anna Hoshina, gérante de Relooking Nancy.
«Le concept de l’institut est basé sur le modernisme et la détente», indique Anna Hoshina, gérante de Relooking Nancy.
«Le concept de l’institut est basé sur le modernisme et la détente», indique Anna Hoshina, gérante de Relooking Nancy.
«Le concept de l’institut est basé sur le modernisme et la détente», indique Anna Hoshina, gérante de Relooking Nancy.

Parfois, les chemins de vie sont pavés de bifurcations inattendues bousculant les existences. Prenez le cas d’Anna Hoshina. Jusqu’en 2013, elle menait sereinement un cursus en ressources humaines et en gestion, se destinant à une carrière aux horizons sans doute brillants et linéaires. Et puis, au détour d’une rencontre, une opportunité se dessine. De celle qui ne lui avait pas alors traversé l’esprit : devenir sa propre patronne. Un vrai pari. Début 2014, elle se rend à un salon de la franchise, noue des contacts fructueux avec les représentants d’un réseau national de centres de beauté, présent en France depuis trois décennies. Désormais, plus rien n’arrêtera la volonté créatrice de la jeune femme. Elle le dit elle-même : «Il était plus simple de partir en franchisée qu’en création pure. Déjà, parce que cela évite de nombreuses démarches.» La suite va lui donner raison et dépasser ses espérances. Plusieurs périodes de formation se succèdent afin de pleinement maîtriser à la fois l’environnement commercial et la gamme des produits et prestations de la marque relooking Beauté Minceur. Elle est par ailleurs soutenue par l’association Alexis Lorraine. Anna Hoshina dispose de deux atouts majeurs : sa formation initiale qui lui confère une certaine rigueur quand il faut parler planning et comptabilité et une démarche d’indépendance affichée. Sur ce dernier point, elle note : «Si on me demande de respecter quelques éléments de base, en revanche, je suis libre sur l’agencement ou ma communication. C’est appréciable. Je ne suis enfermée dans aucun carcan.»

Adapté à la clientèle d’entreprise

Le local qu’elle prévoit alors d’ouvrir au 61 rue Jeanne d’Arc, elle le façonne à sa mode, selon ses envies. L’ensemble dégage un cachet séduisant et chaleureux. Avec un volontaire côté intimiste, une déco dépouillée aux murs roses avec quelques touches de gris anthracite. Quelques branches d’encens ajoutent à l’ambiance 100 % détente recherchée. «Je veux que mes clientes soient le mieux possible et à l’aise dans un lieu qui n’est ni guindé ni sophistiqué», dit la gérante. relooking Nancy est officiellement lancé à la rentrée de septembre 2014. Depuis, le salon connaît une courbe d’affluence grandissante. La clientèle est composée de femmes urbaines, de 30 à 50 ans. Notamment des cadres et issues du monde de l’entreprise. Elles ont trouvé ici un institut de soins esthétique en phase avec les contraintes de la vie moderne, dans son concept et sa souplesse de fonctionnement. Aidée par deux collaboratrices, Anna Hoshina présente un large éventail de prestations beauté et bien-être. Pêle-mêle, on peut citer le lifting esthétique, la photo rajeunissement, le coaching alimentaire, l’épilation radicale. La carte est fournie et veut répondre à un maximum de demandes. La particularité de l’enseigne est également de proposer un mode d’amincissement novateur et exclusif : le soin cryo : une méthode de localisation par le froid, alternative à la liposuccion. Les beaux jours arrivant, les corps vont vouloir se faire plus toniques et séducteurs. L’appel de la plage, et donc de l’épreuve toujours redoutée du maillot de bain qui va de pair, demande bien entendu une préparation en amont. Quelques semaines avant que l’été ne s’installe, le moment est propice pour se mettre dans les starting-blocks de la beauté-minceur. Anna Hoshina, elle, ne regrette aucunement son itinéraire qui l’a menée dans le domaine de l’esthétique, dans lequel elle s’épanouit pleinement.