L’AEIM et la brasserie du parc

L’association AEIM (Adultes et Enfants Inadaptés Mentaux) ouvrira la brasserie du parc Sainte-Marie à Nancy au début du mois de mai. En janvier, elle a remporté le marché d’exploitation lancé par la ville de Nancy pour relancer cette quasi-institution nancéienne. Une belle vitrine pour l’association qui peut afficher son savoir-faire et ceux de ses protégés en matière d’entreprise adaptée.

442
«La brasserie du parc Sainte-Marie sera ouverte au début du mois de mai», assure Alexandre Horrach, le directeur général de l’AEIM.
«La brasserie du parc Sainte-Marie sera ouverte au début du mois de mai», assure Alexandre Horrach, le directeur général de l’AEIM.
«La brasserie du parc Sainte-Marie sera ouverte au début du mois de mai», assure Alexandre Horrach, le directeur général de l’AEIM.
«La brasserie du parc Sainte-Marie sera ouverte au début du mois de mai», assure Alexandre Horrach, le directeur général de l’AEIM.

La brasserie du parc Sainte-Marie à Nancy, c’est un peu la continuité et la suite logique de la philosophie de développement affichée par l’association AEIM (Adultes et Enfants Inadaptés Mentaux) de son futur Village Michelet (une structure d’accueil et d’hébergement de personnes inadaptées mentales sur le plateau de Haye).

Ouverture au mois de mai

La philosophie et surtout la volonté de démontrer «que nous sommes plus qu’une association mais une véritable entreprise associative et un acteur économique du territoire», comme l’affirme Alexandre Horrach, le directeur général de l’AEIM. De six à huit salariés, «tous reconnus travailleurs handicapés», une équipe pilotée par le chef cuisinier Steven Bernen. Le futur responsable de la brasserie est issu des rangs de l’association où il y a déjà fait ses preuves en matière de restauration. Un business model adapté et réfléchi avec une ouverture toute l’année et des fréquences variant selon les saisons et les événements «comme l’a souhaité la ville de Nancy». Côté carte : une cuisine brasserie adaptée à toutes les bourses avec des confections et des plats de saison «le tout en privilégiant les produits locaux et les circuits cours.» L’ouverture de l’établissement est prévue pour le début du mois de mai. Les travaux de mise aux normes se poursuivent pendant tout le mois d’avril.