Salon régional des mini-entreprises

Elles ont tout d’une grande…

Une vingtaine de projets viennent de concourir au 8ème salon régional des mini-entreprises organisé par l’association Entreprendre pour Apprendre. Les graines d’entrepreneurs étaient rassemblées le 12 mai dans les locaux de la CCI à Nancy devant un jury de professionnels de l’entrepreneuriat. La relève entrepreneuriale apparaît assurée.

423
22 projets étaient en compétition au 8ème salon régional des mini-entreprises le 12 mai à Nancy.
22 projets étaient en compétition au 8ème salon régional des mini-entreprises le 12 mai à Nancy.
22 projets étaient en compétition au 8ème salon régional des mini-entreprises le 12 mai à Nancy.
22 projets étaient en compétition au 8ème salon régional des mini-entreprises le 12 mai à Nancy.

Ils ont eu chaud (et pas uniquement du fait de la chaleur), ils ont tous sué mais aucun n’a démérité. Sur les 22 projets lorrains, en compétition pour le cru 2015 de la finale du championnat national du concours des mini-entreprises de l’association Entreprendre pour Apprendre, annoncé le 3 juin à Paris, trois sont sortis du lot après avoir été passés au crible par un jury de professionnels du monde de l’Entreprise et de l’Éducation nationale.

Graines d’entrepreneurs

Niofar de l’École de la deuxième chance de Longwy, un projet de fabrication de housses pour smartphones, dans la catégorie Insertion. Recycl’Art du collège Robert Schuman de Behren-les-Forbach, un projet de réalisation et de ventes d’horloges à partir de matériaux recyclés dans la catégorie Collège. TSM Alliance du lycée Georges Baumont de Saint-Diè-des- Vosges, un projet de conception et de fabrication d’outils de recyclage de bouteilles plastiques, dans la catégorie Lycée. Ce trio de champions lorrains représentera la région dans quelques jours à Paris. Au-delà du concours pur et dur, c’est l’esprit même de cette opération qui fait chaud au cœur des différents défenseurs de la cause entrepreneuriale. «Ce sont près de deux cents jeunes lorrains, pleins d’audace et d’envie, qui ont tout donné aujourd’hui», assurent les organisateurs. De quoi entretenir et créer de réelles vocations. Les graines d’entrepreneurs sont plantées, il ne reste plus qu’à faire germer tout cela.