Loisirs

Fermeture de la patinoire de Metz L’établissement messin a fermé ses portes le 17 mai, officiellement dans le cadre des congés annuels. Cependant, aucune date de réouverture n’a encore été envisagée pour cette infrastructure datant de 1968. En six ans, déjà deux projets ont été écartés tandis qu’un troisième investisseur serait toujours dans la course […]

331

Fermeture de la patinoire de Metz
L’établissement messin a fermé ses portes le 17 mai, officiellement dans le cadre des congés annuels. Cependant, aucune date de réouverture n’a encore été envisagée pour cette infrastructure datant de 1968. En six ans, déjà deux projets ont été écartés tandis qu’un troisième investisseur serait toujours dans la course selon nos confrères du Républicain Lorrain. Un plan de réhabilitation pourrait prendre forme durant les congés annuels de la patinoire, qui devrait donc attendre pour sa réouverture la fin d’éventuels travaux.

Énergie
Idée lumineuse pour l’éclairage à Saint-Avold/Carling
400 000 euros, c’est l’investissement effectué pour ce système pilote mis en place dans la tranche 6 de la centrale Émile-Huchet, à Saint-Avold/ Carling. L’objectif est de limiter la consommation d’énergie en remplaçant les anciens éclairages par des projecteurs leds équipés d’économiseurs d’électricité et de détecteurs de présence. Ces équipements innovants ont aussi une durée de vie trois fois supérieure et ont permis de réaliser 30 à 80 % d’économies suivant les zones.

Transport
Elec’tra, l’énergie d’avancer ensemble
Le projet d’électromobilité Elec’tra continue d’avancer. L’idée est de développer le covoiturage à partir de plates-formes de véhicules électriques le long de l’A31. D’ici fin 2015, on devrait trouver deux parcs relais de ce type d’engins sur l’axe Metz-Thionville-Luxembourg. Ce projet original et solidaire porté par le département de la Moselle compte désengorger le trafic autoroutier vers le Luxembourg. Yutz et Florange ont été aussi abordés comme sites potentiels.

Réseau
Nouveau comité directeur
pour BNI Metz Mirabelle
Comptant 29 membres, le groupe BNI Metz Mirabelle vient de nommer son nouveau comité directeur après six mois d’existence comme il est prévu dans les statuts de l’organisation. Nicolas Bretnacher, expert-comptable au cabinet Bretnacher (Metz Woippy), assurera la présidence et Gilles Pichot, conseiller en pilotage d’entreprises chez GP Conseil (Blénod-lès-Pont-à- Mousson) sera vice-président pour les six prochains mois. Le réseau mondial d’entrepreneurs BNI compte 350 groupes en France et près de 7 000 dans le monde.

Nomination
Un nouveau président du CNPA Moselle
Denis Mudler est depuis le 23 avril 2015 président du CNPA Moselle. Entré en 1974 chez Citroën, il y a mené l’ensemble de sa carrière d’abord, comme gestionnaire de la concession de Florange, puis directeur commercial à Thionville en 1978 et en tant que président directeur général de la concession Citroën de Thionville à partir de 1983. Denis Mudler est membre du comité national des concessionnaires Citroën depuis 2011. Le Conseil National des Professions de l’Automobile (CNPA) est une organisation patronale qui a été fondée en 1902 pour défendre les intérêts des entreprises de la distribution et des services de l’automobile.

Industrie automobile
Test d’Opel sur les routes du Pays de Bitche
Le constructeur automobile allemand a choisi les routes du Pays de Bitche (Bitche, Lemberg, Rimling) en Moselle afin de mener des tests sur sa prochaine Opel Astra. La filiale de General Motors compte lancer officiellement ce nouveau modèle au Salon de Francfort qui se tiendra du 17 au 27 septembre. Une série de tests en toute discrétion sont prévus ainsi que la réalisation de diverses photos de presse en exploitant la grande variété de paysage.

Industrie
Nouveau départ pour Moselle Développement
Cette agence économique financée par le Conseil départemental a changé d’équipe lors de son assemblée générale du 21 mai. Philippe Leroy a passé le relais à de nouveaux dirigeants après avoir fait le bilan de cette structure destinée à l’industrie. L’agence analyse des projets d’investissements entre 2 000 et 3 000 emplois, et dont certains pèsent jusqu’à 800 emplois, dont plus d’un sur deux sont industriels. La structure s’appuie sur pas moins 15 collaborateurs et chargés d’affaires.

PARTAGER
Article précédentFormation
Article suivantEntrepreneuriat