Automobile

Renault en haut de la gamme dans l’Est

Àla fin du mois, le constructeur Renault lance sur les routes de l’Est son nouveau Crossover SUV (Sport utility vehicle), le Kadjar ! Un élément phare du plan produit du Losange pour la reconquête du marché haut de gamme après le lancement au printemps de l’Espace 5, un modèle typiquement ciblé pour les flottes de sociétés. D’autres modèles sont attendus dans les prochains mois à l’image de la nouvelle Mégane 4 en janvier 2016. De quoi donner le sourire à Vincent Gorce, le patron du Losange dans la région.

1434
«Le renouvellement du haut de gamme est en marche», assure Vincent Gorce, le directeur régional Grand Est de Renault.
«Le renouvellement du haut de gamme est en marche», assure Vincent Gorce, le directeur régional Grand Est de Renault.
«Le renouvellement du haut de gamme est en marche», assure Vincent Gorce, le directeur régional Grand Est de Renault.
«Le renouvellement du haut de gamme est en marche», assure Vincent Gorce, le directeur régional Grand Est de Renault.

Un nouveau véhicule tous les trois mois ! Rien de tel pour booster le moral des troupes commerciales et redonner (un peu) le sourire aux agents et concessions du réseau. «Il est certain que la politique de lancement de nouveaux modèles et surtout la volonté de renouveler réellement notre partie haut de gamme sont des moteurs de motivations plus que bénéfiques.» Dans son bureau de directeur régional pour la région Grand Est sur le Technopôle de Brabois, qu’il devrait quitter à l’automne prochain pour des locaux plus adaptés du côté du site Saint-Jacques de Maxéville (voir encadré), Vincent Gorce, le patron de la direction régionale (DR) Grand Est de Renault, apparaît confiant par rapport au plan produit développé par la marque qui l’emploie. Avec la commercialisation au printemps de l’Espace 5 et en attendant, à la fin du mois, le lancement officiel du nouveau Crossover SUV (Sport utility vehicle), Kadjar, ou encore la remplaçante de la Laguna en septembre et l’arrivée en janvier 2016 de la Mégane 4, le Losange repart à la conquête du marché du haut de gamme. Un segment de marché ciblé notamment sur les véhicules de sociétés.

Le secteur VU comme moteur

Presque une nécessité, notamment, dans le Grand Est où ce secteur spécifique des véhicules de sociétés est en baisse de – 10 % au premier trimestre tandis que les VP (Véhicules particuliers) affichent un beau + 11 % et les increvables VU (Véhicules utilitaires) mettent l’aiguille au compteur à + 17 %, grâce aux résultats et aux commandes importantes de la Sovab de Batilly, la filiale VU du constructeur. Au final, les chiffres lorrains pour la DR du Losange affiche un joli + 7 % pour le premier trimestre de cette année. «C’est un bon résultat vu le climat actuel», assure Vincent Gorce particulièrement ravi des résultats obtenus par les VU, une branche qu’il a souhaité redynamiser, booster et faire reconnaître notamment en interne, dès sa prise de commandes de la DR il y a deux ans. Une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, même le VE (Véhicule électrique) commence réellement à s’électriser (merci les bonus et récentes aides de l’État pour l’achat de ce type de véhicule) avec un joli fois cinq des ventes «avec 150 commandes fermes le mois dernier au niveau de la zone géographique de la DR.» Un bilan, à presque mi-année, plutôt positif pour le Losange dans la région. L’arrivée à l’automne de nouveaux modèles (à l’image de la remplaçante de la Laguna qui sera présentée au salon de l’automobile de Francfort en septembre prochain) et un début 2016 sur les chapeaux de roues devrait permettre au Losange de maintenir ses bonnes positions dans la région.