Spectacle vivant

Des journées techniques engagées à Nancy

Le collectif Réditec en Lorraine, regroupement de responsables techniques du Spectacle vivant, organise jusqu’au 11 septembre dans différents lieux culturels nancéiens la première édition des Journées techniques du Spectacle vivant en Lorraine. Objectif : mobiliser les acteurs du secteur et tenter d’apporter des solutions concrètes face aux difficultés économiques.

327
À l’instar de cinq autres sites nancéiens, le Théâtre de la Manufacture accueille les premières journées techniques du Spectacle vivant en Lorraine.
À l’instar de cinq autres sites nancéiens, le Théâtre de la Manufacture accueille les premières journées techniques du Spectacle vivant en Lorraine.
À l’instar de cinq autres sites nancéiens, le Théâtre de la Manufacture accueille les premières journées techniques du Spectacle vivant en Lorraine.
À l’instar de cinq autres sites nancéiens, le Théâtre de la Manufacture accueille les premières journées techniques du Spectacle vivant en Lorraine.

Un livre blanc sur la sécurisation des parcours professionnels et sur la qualité de vie au travail, un web-documentaire sur le quotidien des acteurs de ce pan de l’économie régionale, une conférence régionale à Metz et point d’orgue de la Communauté lorraine du Spectacle vivant, les journées techniques de Réditec en Lorraine (collectif de responsables techniques régionaux) depuis le début de cette semaine un peu partout dans les salles de spectacles et lieux culturels nancéiens (Théâtre de la Manufacture. L’Opéra national de Lorraine. Le Centre culturel André-Malraux. L’autre Canal. La Music Academy International et la Fabrique). Ateliers, rencontres, formations sont au programme pendant cinq jours. «Ces premières journées techniques ont pour ambition de mobiliser l’ensemble des professionnels du secteur. Elles sont placées sous le signe de l’échange et de la transmission des savoirs», assurent les organisateurs. Dans un contexte économique difficile, les responsables techniques du Spectacle vivant, tentent aujourd’hui d’apporter des solutions au quotidien pour consolider les métiers d’une profession exposée aux incertitudes et aux difficultés.

Formation et échange

Construire une tournée, mettre en lumière un spectacle ou encore utiliser le son dans le théâtre sont au menu de cette vaste manifestation, véritable point d’étape de deux années de mobilisation de neuf structures culturelles de la région, en étroite collaboration avec l’Aract (Association régionale pour l’amélioration des conditions de travail) et Arteca (Centre de ressources de la culture) en Lorraine. Ce rendez-vous mêle formation professionnelle (avec la participation des trois centres de formation du secteur : Techniscène, CPFTS et Socotec) et des ateliers du savoir, lieu de rencontres et d’échanges. Temps fort annoncé ce mercredi 9 septembre dans la Grande salle de la Manufacture à partir de 14 heures où plusieurs tables rondes sont programmées autour de la vie des techniciens du spectacle, la mutation des métiers, la réforme de la formation professionnelle en passant par des études prospectives des lieux scéniques de demain. Une première édition qui espère bien devenir incontournable, histoire d’apporter réellement des solutions pour que le Spectacle vivant demeure un atout dans le développement économique et social de la région.