Formation

Commercy : 70 millions d’euros pour le campus de CMI Le groupe belge Cockerill Maintenance Ingénierie (CMI), spécialiste de l’énergie, de l’armement et de la sidérurgie, a acheté une partie de l’ancienne caserne Oudinot pour en faire son centre de formation international. Prix de la transaction : 70 millions d’euros. Le centre devrait accueillir près […]

301

Commercy : 70 millions d’euros pour le campus de CMI

Le groupe belge Cockerill Maintenance Ingénierie (CMI), spécialiste de l’énergie, de l’armement et de la sidérurgie, a acheté une partie de l’ancienne caserne Oudinot pour en faire son centre de formation international. Prix de la transaction : 70 millions d’euros. Le centre devrait accueillir près de 120 personnes à partir de 2017, en particulier des militaires venus du Golfe persique, avant d’être ouvert à tous les salariés. L’ensemble devrait créer une centaine d’emplois, directs et indirects.

Solidarité
Braderie du Secours populaire à Bar-le-Duc

C’était ce vendredi 4 et samedi 5 septembre, le Secours populaire organisait sa grande braderie d’automne dans la salle Dumas à la Côte Sainte-Catherine. En partenariat avec Carrefour et Auchan Bar-le-Duc, l’événement a pu proposer un grand choix de vêtements neufs, hommes, femmes, enfants, des chaussures, des produits d’hygiène, du chocolat et même des meubles après deux jours de préparation par les bénévoles. Étiquetage des prix, installation des stands, ils étaient une cinquantaine a travaillé dès mercredi. Selon nos confrères de l’Est Républicain, c’est pas moins de 400 familles sur Bar-le-Duc et Ligny-en-Barrois qui bénéfcient du soutien de l’association.

Entreprises
Les Étoiles de l’Éco dans le ciel vosgien

Après avoir organisé en 2014 les premiers trophées de l’entrepreneuriat au féminin, la CGPME des Vosges (Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises) et son Club Femmes Chefs d’entreprise innovent cette année encore en lançant un nouveau concours gratuit et sans engagement, ouvert à tous les chefs d’entreprise dont la société a son siège social dans les Vosges. Les candidatures doivent être renvoyées avant le 2 octobre pour espérer pouvoir décrocher un des 10 trophées décernés le 30 octobre dont deux exclusivement dédiés aux femmes chefs d’entreprise.

Hôpitaux
Gérardmer : son hôpital sur la sellette ?

Selon le Figaro du 31 août, c’est pas moins de 67 services d’urgences qui seraient menacés. Le quotidien affirme qu’un rapport remis en juillet à la ministre de la Santé Marisol Touraine recommande la disparition des services d’urgences recevant moins de 10 000 visites par an. Parmi eux, on retrouverait l’Hôpital de Gérardmer. Pour ce document rendu par Jean-Yves Grall, ancien directeur de l’Agence régionale d’hospitalisation en Lorraine (ARH), ces suppressions permettraient une meilleure répartition des effectifs de médecins urgentistes sur le territoire.

Distinction
Gladys Pierson-Bragard décorée

Bien connue du milieu associatif vosgien, Gladys Pierson-Bragard a été faite chevalière du Mérite Agricole le 28 août des mains de son parrain Jean-Marie Sander, président du Crédit Agricole et président de la Caisse régionale du Crédit Agricole Alsace Lorraine, en présence de nombreux invités, élus, représentants d’associations, familles et amis. Une consécration pour celle qui a oeuvré pour la lutherie, le site de Domrémy-la-Pucelle, les associations Les Théâtrales des jeunes en Europe et Les Amis de la Manufacture Royale dont elle est la trésorière.

Santé
Expérimentation de l’éco-prescription

Qu’est-ce que l’éco-prescription ? Cela consiste à prescrire un médicament en prenant en compte son impact écologique et la pollution environnementale qu’il entraîne en particulier sur les cours d’eau. Patrick Bastien, médecin généraliste à Gérardmer et président de l’Association pour l’optimisation de la qualité des soins (ASOQS), a impulsé un projet pour mesurer l’impact d’une substitution médicamenteuse dans le pays du Remiremont. Celui-ci va débuter vraisemblablement fin 2015 pour continuer sur 18 mois. Il devra s’appuyer sur la coopération d’une trentaine de pharmaciens et d’environ 70 médecins généralistes.