La précision du sur-mesure

Nom : ER Ingenierie. Localisation : Maxéville. Date de création : 1987. Effectif : 36. CA 2015 : 5 millions d’euros. Signe particulier : Cet expert en machines spéciales offre aux entreprises des solutions techniques et technologiques pour une production optimisée.

388
Un exemple du savoir-faire de l’entreprise, ce skid d’extraction capable d’extraire de végétaux les substances actives recherchées par les activités pharmaceutiques.
Un exemple du savoir-faire de l’entreprise, ce skid d’extraction capable d’extraire de végétaux les substances actives recherchées par les activités pharmaceutiques.
Un exemple du savoir-faire de l’entreprise, ce skid d’extraction capable d’extraire de végétaux les substances actives recherchées par les activités pharmaceutiques.
Un exemple du savoir-faire de l’entreprise, ce skid d’extraction capable d’extraire de végétaux les substances actives recherchées par les activités pharmaceutiques.

Tout a commencé dans un local de 70 mètres carrés avec la vente d’appareils d’éclairage. Aujourd’hui Equipement Réalisation Ingenierie (ER Ingenierie) travaille pour l’agroalimentaire, la chimie ou encore l’environnement. Elle exporte 20 à 30 % de ses produits. «Nos clients sont face à une concurrence mondiale, nous proposons des outils pour maintenir et améliorer la productivité et la qualité» explique le dirigeant d’origine vosgienne Christian Faivre.

Retour sur une success-story

Après avoir travaillé au Moyen-Orient dans l’électrotechnique, Christian Faivre s’est lancé un nouveau challenge, «je souhaitais également me fixer.». Sans contact, ni client ni fournisseur, tout reste à faire lorsqu’il démarre ER Ingenierie en 1987, qui va bientôt prospérer. En 1989 l’entreprise se structure, se tournant vers l’industrie automobile et ses sous-traitants avec des lignes d’assemblages spécialisées. «Les carnets de commandes étaient remplis mais j’ai souhaité me diversifier». Dès 1998, la société évolue, la chimie-pharmacie représente bientôt un tiers de son activité tandis que l’automobile tombe à 22 %, même si est inaugurée une filiale au Maroc en juin 2013. «Nos deux axes de développement sont les nouvelles technologies et l’export» souligne Christian Faivre, revenant sur le défi majeur de son activité : «trouver des personnes bien formées, passionnées, capables de transformer de l’ingénierie en outil de production». Concevoir, construire et mettre en route ses machines, tel est le challenge d’ER Ingenierie.