Sport nautique de Nancy

Une équipe soudée pour sauver le club d’aviron

La baisse des subventions a contraint le Sport Nautique de Nancy à trouver de nouvelles sources de financement pour garder la tête hors de l’eau. Le club d’aviron relève le défi en proposant des initiatives à destination des entreprises.

350

Le plus ancien club sportif de Nancy passe un cap difficile comme bon nombre d’associations, avec la suppression ou la réduction de certaines aides financières publiques. «Notre club souffre de la baisse des dotations de l’État aux collectivités. Elles doivent faire des arbitrages dans l’octroi des subventions», constate Yves Michaud, président du club. Au niveau national, le SN Nancy constate, comme tous les clubs sportifs, une baisse sensible de la subvention du Centre national pour le développement du sport (CNDS). Au niveau local, la municipalité a décidé de se retirer progressivement du soutien financier au sport universitaire. Quant à la Communauté urbaine, elle a annoncé l’arrêt du versement annuel de vingt mille euros, décision partiellement compensée par l’octroi d’une subvention annuelle de dix mille euros. «Sur un budget de 200 000 euros, la perte de ces aides ébranle fortement la santé financière du club et remet en cause son fonctionnement». Pour ce club classé en première division nationale, la palette des activités pourrait être modifiée avec un budget plus serré. Au-delà, la baisse des revenus risque de contraindre le club à licencier un des trois entraîneurs professionnels.

Tourner vers les entreprises

«Nous avons convoqué une AG extraordinaire pour trouver des solutions et diversifier nos recettes». Outre une augmentation du montant des cotisations, le SN Nancy se tourne vers les entreprises avec l’organisation de séminaires incluant une séance d’initiation à l’aviron et en ouvrant deux jours par semaine ses locaux aux salariés des entreprises voisines, à la pause de midi. «Nous avons investi dans un bateau conçu pour l’initiation. Nous mettons en avant les valeurs de notre sport qui reflètent l’entreprise à travers l’esprit d’équipe.» Depuis trois mois, le club sensibilise les entreprises à devenir des mécènes avec la possibilité d’obtenir une réduction d’impôt selon les dispositions de la loi. «Un moyen pour les entreprises de bénéficier de l’image du club et de son excellent palmarès.» Le club ne manque pas d’idées pour affronter et traverser la tempête.

alban.le.meur