Chine : attention marchés…

Sept entreprises lorraines viennent de participer à la Journée Pays Grande Chine, organisée le 30 septembre par CCI International Lorraine à Nancy. Des rendez-vous individuels ciblés où rien n’est laissé au hasard pour tenter de pénétrer ce marché convoité.

393
Rendez-vous individuels au programme de la Journée Pays Grande Chine le 30 septembre à Nancy.
Rendez-vous individuels au programme de la Journée Pays Grande Chine le 30 septembre à Nancy.
Rendez-vous individuels au programme de la Journée Pays Grande Chine le 30 septembre à Nancy.
Rendez-vous individuels au programme de la Journée Pays Grande Chine le 30 septembre à Nancy.

«Tout le monde veut aller en Chine !» Constat établi par Guillaume Bonadei, business development manager de CCI France basé à Pékin. À l’instar de ses deux collègues de Hong Kong et Taïwan, il est venu le 30 septembre dans les locaux nancéiens de CCI International Lorraine donner les bonnes pistes à suivre pour tenter de pénétrer ce marché asiatique. «Il faut au minimum deux à trois ans pour y percer, c’est un investissement important.» En d’autres termes, les primo-exportateurs ont plus de difficultés à y accéder, pas étonnant de ne voir que sept entreprises régionales performantes assister à cette journée.

Marché à part

«L’objectif de cette rencontre est de valider le couple produit-marché et voir si réellement elles peuvent percer», explique Caroline Goujon, Conseillère en développement à l’International à CCI International Lorraine. Même si la Chine commence à s’enrhumer avec un net ralentissement depuis quelques mois, elle attire toujours autant. «C’est un marché à fort potentiel mais complètement à part. Il est indispensable de comprendre la psychologie des Chinois. Il faut déjà bien connaître ses interlocuteurs avant de passer réellement au stade business», constate Élodie Moog de la société messine TV Paint, spécialisée dans les films d’animation 2D qui réalise 85 % de son activité à l’exportation. Les secteurs de niches du luxe, de la gastronomie ou encore de la santé version innovation se révèlent être les domaines les plus recherchés. Les autres… s’abstenir.