Le Fonds européen des matériaux lancé !

Emertec Gestion, société de capital-risque, vient d’annoncer le lancement du Fonds européen des matériaux, successeur du Fonds Lorrain des matériaux en phase de désinvestissement. Objectif : financer les entreprises innovantes du Grand Est et des pays européens limitrophes dans le domaine des matériaux.

353
Le Fonds européen des matériaux, lancé par Emertec Gestion devrait réunir 30 millions d’euros.
Le Fonds européen des matériaux, lancé par Emertec Gestion devrait réunir 30 millions d’euros.
Le Fonds européen des matériaux, lancé par Emertec Gestion devrait réunir 30 millions d’euros.
Le Fonds européen des matériaux, lancé par Emertec Gestion devrait réunir 30 millions d’euros.

Un premier closing réalisé de 21 millions d’euros pour une enveloppe finale prévue de 30 millions. Le Fonds européen des matériaux, fraîchement lancé par Emertec Gestion (société de capital-risque), démarre bien. «De manière complémentaire aux outils de financement existants, ce fonds investira dans des PME et start-up ayant passé avec succès la phase d’amorçage, et dont le développement à venir s’appuie sur une preuve de concept technologique et commerciale déjà établie», explique-t-on chez Emertec Gestion.

Investisseurs historiques

Successeur du Fonds Lorrain des matériaux, en phase de désinvestissement, ce fonds bénéficie du soutien de ses investisseurs historiques (la Région Lorraine, BpiFrance et ArcelorMittal) et de nouveaux investisseurs à l’image du Crédit Agricole de Lorraine ou de l’industriel E.ON mais aussi d’entrepreneurs engagés à titre personnel dans le développement de l’innovation. Le Fonds européen des matériaux vise en particulier les entreprises implantées dans un large périmètre autour de Metz et Nancy incluant le grand quart Nord-Est de la France et une partie des pays européens limitrophes (Belgique, Luxembourg, Allemagne et Suisse). «Elles doivent maîtriser une innovation liée au domaine des matériaux et être positionnées sur des secteurs de croissance dans l’industrie ou encore les dispositifs médicaux.» Ce fonds de capital-innovation devrait permettre de renforcer le développement industriel dans la région.