Edito

Le numérique fait sa loi…

Liberté, égalité et internet pour tous ! Le projet de loi sur le numérique est déjà considéré par la communauté du secteur comme l’ouverture réelle des vannes en termes de développement. De quoi mettre du baume au cœur au collectif LorNTech et ses 10 000 emplois régionaux recensés qui pourraient tout simplement doubler dans les […]

348

Liberté, égalité et internet pour tous ! Le projet de loi sur le numérique est déjà considéré par la communauté du secteur comme l’ouverture réelle des vannes en termes de développement. De quoi mettre du baume au cœur au collectif LorNTech et ses 10 000 emplois régionaux recensés qui pourraient tout simplement doubler dans les six années à venir. Cette loi, portée par Axelle Lemaire, secrétaire d’État en charge du numérique, dont la venue est annoncée mi-octobre en terres lorraines à Metz à l’occasion des #GEN (grand-messe organisée par Grand Est Numérique), peut tout simplement favoriser l’innovation et la création d’entreprises donc (en toute logique) d’emplois. Mais attention, dans les règles de l’art ! «Plus de libertés mais plus de protection et plus d’accessibilité pour les utilisateurs», c’est ainsi que la secrétaire d’État présente sa loi sur cette véritable République numérique. Une nouvelle ère avec la volonté de généraliser l’accès au réseau comme un bien de première nécessité, un quasi Droit de l’Homme. Un partage souhaité (mais qui fait débat) de l’Open Data, une accélération de l’ouverture et de la circulation des données publiques, une plus grande maîtrise des données personnelles avec la création de nouvelles obligations pour les services en ligne. Une planète Numérique saine et dépolluée de ses déchets actuels et de ses travers perfides. Un univers à construire où l’internaute citoyen peut intervenir dans l’élaboration du projet de loi, grâce au lancement d’une consultation publique. De la co-construction législative, la démarche est appréciée et mérite en tous cas d’être soulignée. Preuve que les services à distance peuvent permettre de se rapprocher, du moins si l’on fait partie de la communauté. Bienvenue dans la République connecting people…