Un industriel qui sait évoluer

Nom : Eprolor. Localisation : Laneuveville-devant-Nancy. Date de création : 1979. Effectif : 31 (avec une dizaine d’intérimaires en cas de pic d’activité). CA : 3 millions d’euros (estimation 2015). Signe particulier : Entreprise familiale spécialiste du thermolaquage mais ne s’y limitant pas pour satisfaire ses partenaires.

375
Une des réalisations d’Eprolor, le réaménagement du premier étage de la tour Eiffel (Thermolaquage des structures métalliques des nouveaux pavillons).
Une des réalisations d’Eprolor, le réaménagement du premier étage de la tour Eiffel (Thermolaquage des structures métalliques des nouveaux pavillons).
Une des réalisations d’Eprolor, le réaménagement du premier étage de la tour Eiffel (Thermolaquage des structures métalliques des nouveaux pavillons).
Une des réalisations d’Eprolor, le réaménagement du premier étage de la tour Eiffel (Thermolaquage des structures métalliques des nouveaux pavillons).

«Je suis tombé dedans petit» confesse Lionel Guibert, dirigeant d’Eprolor. Il débute à 15 ans, puis son père, fondateur de l’entreprise, lui demande de rejoindre la structure à la fin de ses études. La société se spécialise d’abord dans l’épreuve de grands réservoirs, puis des plus modestes (extincteurs, etc.), avant de proposer des services dans le domaine des traitements de surface. «Nous avons toujours su nous adapter» explique le chef d’entreprise. Aujourd’hui, le cœur de métier d’Eprolor est le thermolaquage, technique de peinture consistant en la pulvérisation par électrostatique de poudres colorées, polymérisées ensuite au four entre 150°C et 220°C. «Nous disposons de trois unités de traitement, dont une capable de traiter des pièces de 13 mètres» relate Lionel Guibert.

Une entreprise reconnue

Répondre à la demande importante des industriels dans des délais très courts, c’est le défi permanent d’Eprolor. L’entreprise revendique son positionnement, comme le souligne son dirigeant : «je n’ai pas de relation client / fournisseur, mais plutôt de partenaire à partenaire. Nous voyons ce que nous pouvons faire ensemble». La structure s’est ainsi diversifiée par le biais de prestations associées telles que le stockage, le transport ou encore l’assemblage. Après d’importants investissements dans ses locaux et machines en 2010 (près d’1,2 million d’euros), Eprolor peut se permettre une montée en puissance en s’appuyant sur sa renommée.