Coef Continu

United colors of management…

Après deux ans de travail, Alain Ngassam et Sébastien Ryckeboer, (dit Barbu) respectivement coach professionnel certifié et dessinateur issu de la blogosphère BD, ont accouché en mai dernier du «Manageur de couleur(s)». Un ouvrage managérial où la palette des couleurs est prise comme fil conducteur pour tenter de démystifier la littérature souvent complexe sur le sujet du Management. Une approche basée sur la «simplexité» comme la définissent les auteurs où chacun peut s’approprier ces méthodes d’analyse des comportements humains. Cette bande dessinée ludique et pédagogique, éditée par le cabinet nancéien Coef Continu entend s’afficher comme une petite révolution dans l’acception et la compréhension du comportement d’autrui. Une mini bible illustrée qui permet d’assimiler, d’une de façon presque naturelle, les bonnes méthodes managériales.

1366
Alain Ngassam, Sébastien Ryckeboer, alias Barbu et Olivier Adam, gérant de Coef Continu: « Nous souhaitons démystifier le management. »
Alain Ngassam, Sébastien Ryckeboer, alias Barbu et Olivier Adam, gérant de Coef Continu: « Nous souhaitons démystifier le management. »
Alain Ngassam, Sébastien Ryckeboer, alias Barbu et Olivier Adam, gérant de Coef Continu: « Nous souhaitons démystifier le management. »
Alain Ngassam, Sébastien Ryckeboer, alias Barbu et Olivier Adam, gérant de Coef Continu: « Nous souhaitons démystifier le management. »

«Notre vraie couleur n’est pas celle de notre peau mais celle de notre pensée.» Calme, avenant, stoïque, un brin professoral, Alain Ngassam, responsable du pôle Management des organisations et coach certifié au sein du cabinet nancéien Coef Continu apaise par cette seule formule son interlocuteur dans la cacophonie ambiante liée aux différentes actualités du moment, et certains esprits restreints auraient bien raison de méditer cette affirmation. Ce spécialiste des ressources humaines depuis une quinzaine d’années et notamment ingénieur-maître en communication des organisations, a associé ses compétences aux talents du dessinateur et penseur Sébastien Ryckeboer, alias Barbu, ancien blogueur de BD et informaticien salarié à l’Urssaf, pour écrire « Le Manageur de couleur(s) » édité par Coef Continu et paru en mai dernier. Une bande dessinée pédagogique «pour démystifier la littérature managériale et rendre les techniques du management accessibles et surtout utilisables pour tous», assurent les deux compères.

Les agents de l’esprit

«Alain et Sébastien se sont rencontrés au cours d’une de nos sessions de formation. Sébastien, passionné par la démonstration scientifique via la bande dessinée et Alain en recherche continue de nouveaux vecteurs pour divulguer ses savoirs, ont trouvé l’un chez l’autre les compléments et compétences nécessaires pour aboutir à leur projet», explique Olivier Adam, gérant de Coef Continu. Deux ans de travail, de gestation, de crobards, de recherche et de mise à plat de près d’un demi-siècle de connaissance sur le management, le «Manageur de couleur(s)» est sorti des presses en mai dernier. 116 pages documentées, avec une grande dose d’érudition mais loin, très loin des pavés souvent insipides sur le sujet. Au contraire ! Le lecteur est pris par la main par le «Manageur de couleur(s)», le professeur, et ses acolytes «agents de l’esprit» et emmené dans des situations quotidiennes auxquelles est confronté tout employé moderne. «Nous avons recueilli de nombreux témoignages de collaborateurs, de dirigeants, de managers, pour collecter et retranscrire dans une suite logique des scènes de la vie d’entreprise quotidiennes. Nous y avons alors apporté des solutions managériales liées à la compréhension des comportements des individus via le prisme des couleurs.»

Pédagogique et humoristique

Au final, l’album permet au lecteur de comprendre les besoins et le fonctionnement des autres. «En faisant ce pas vers ses collaborateurs, le lecteur se préviendra de la caricature, de la stigmatisation et de la condamnation hâtive de ses collègues aux motivations différentes. Ces préceptes sont donc tout à fait compatibles avec les thématiques modernes de gestion du stress et des risques psychosociaux. De plus, le ton se veut à la fois pédagogique et humoristique afin de rire des comportements parfois désagréables ou toxiques qui peuvent survenir dans la vie professionnelle.» Une approche ludique, plus que bienvenue dans cet univers du management à l’image trop souvent réservée à une certaine élite professionnelle. «Il y a des vérités qu’on a besoin de colorer pour les rendre visibles.» Les deux acolytes font référence à la citation de Joseph Joubert, essayiste et moraliste français du XIXe siècle. La vie, professionnelle et autre, c’est tout de même plus facile quand elle est colorée…