Technology Fast 50 Est

Les 54 en force Sur les huit prix décernés à l’occasion du Technology Fast 50 Est (concours international piloté par les cabinets Deloitte et In Extenso pour mettre en valeur les entreprises technologiques à la croissance de l’économie) le 16 novembre à la Cité de la Musique et de la Danse à Strasbourg, six ont […]

381

Les 54 en force

Sur les huit prix décernés à l’occasion du Technology Fast 50 Est (concours international piloté par les cabinets Deloitte et In Extenso pour mettre en valeur les entreprises technologiques à la croissance de l’économie) le 16 novembre à la Cité de la Musique et de la Danse à Strasbourg, six ont été remis à des entreprises de Meurthe-et-Moselle. Versusmind de Nancy, cabinet d’architecture numérique et éditeur de logiciels innovants, obtient le troisième prix de l’édition 2015 pour sa croissance de 376 % sur quatre ans derrière les Alsaciens de New Web et les Rémois d’ASI Innovation qui remportent le premier prix. Plant Advanced Technologies de Vandoeuvre-lès-Nancy, société de biotechnologie, emporte le prix de la meilleure Entreprise Cotée. Les Nancéiens de LaLaLab (développeur d’applications mobiles) obtiennent le prix Révélation tandis qu’Adista (opérateur de services hébergés) de Maxéville se voit attribuer celui de Grande Entreprise Est. Inotrem de Nancy, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de solutions thérapeutiques, rafe le prix de Biotech d’Avenir. Le prix de l’Innovation (décerné par le groupe La Poste) a été remis à la société nancéienne Covivo pour ses solutions en mobilité partagée. À noter que le palmarès national du Technology Fast 50 sera dévoilé à Paris ce 25 novembre.

Miss Numérique
Boutique physique
à Essey

De la toile aux façades ! Miss Numérique, site de e-commerce spécialiste de la photo et de la vidéo, annonce l’ouverture de sa première boutique physique du côté de la zone de la Porte Verte à Essey-lès-Nancy. «Après dix années de présence uniquement sur internet, notre volonté est de proposer une nouvelle expérience à nos clients. Grâce au multicanal, nous serons encore plus proche des utilisateurs», assure Julien Laurent, le président de Miss Numérique.

Houdemont
Le Carré des Rêves se met en lumière

Après avoir été sous les feux de la rampe à l’occasion de la dernière saison de l’émission «La Meilleure boulangerie de France» sur M6, Rémy Durand, boulanger-pâtissier-chocolatier, met en lumière son établissement Le Carré des Rêves. Depuis quelques jours, ses façades de la rue des Érables à Houdemont, sont décorées de nombreuses illuminations festives. «Chaque année avec mes équipes, nous nous lançons des défis pour les fêtes de fin d’année. Cette année notre décision se porte sur l’aspect visuel de la magie des fêtes, notamment, pour les enfants», explique le jeune chef d’entreprise. Attirer l’œil histoire de faire découvrir les différents produits élaborés, une autre façon de capter la clientèle. «Nous avons tout réalisé nous-mêmes, j’adore tout ce qui concerne l’éclairage et les illuminations.» Créé depuis cinq ans, le Carre des Rêves a réussi son challenge d’abattre la carte locale pour l’élaboration de ses produits. Point complet sur ce parcours atypique dans un de nos prochains numéros.

Baux commerciaux
Colloque à Nancy

Pièges et difficultés du bail commercial. Évolutions législatives en passant par la nouvelle donne (probable) entre bailleurs et preneurs ! Programme chargé, comme chaque année, pour l’Atelier des Baux Commerciaux de Lorraine, pour son traditionnel colloque. Le cru 2015 est annoncé le 11 décembre au centre de congrès Prouvé à Nancy sous la présidence de Maître Jean-Pierre Blatter, avocat à la cour d’appel de Paris spécialiste en droit immobilier. Nouveauté de taille cette année : l’instauration d’une phase de questions-réponses en milieu d’après-midi pour un colloque en toute interactivité. 150 participants sont déjà inscrits à ce rendez-vous annuel.

Cybercriminalité
Les Commissaires aux comptes en veille…

Plus d’une entreprise sur six déclare avoir été victime d’une tentative d’escroquerie, d’espionnage ou encore de vols de secrets industriels : bienvenue dans l’univers de la cybercriminalité ! «L’espionnage, de secrets industriels ou commerciaux, commet des ravages qui peuvent annihiler des années de recherches et ce véritable fléau peut toucher plus particulièrement les trois millions de PME de l’Hexagone», assure la Compagnie régionale des commissaires aux comptes de Nancy. Le 17 novembre, elle a organisé une conférence sur le sujet au Centre de congrès Prouvé à Nancy où une centaine de personnes avait répondu présent. «Face à ce nouveau type de guerre, le Commissaire aux comptes peut jouer un rôle déterminant. Au cœur de l’analyse des risques, il a pour mission de sécuriser l’environnement de ses clients et peut, au travers l’analyse de son système d’information, établir une cartographie des risques, détecter les défaillances potentielles et alerter son client sur les risques encourus.» Bon à savoir !

Concours Trajectoires
Trophées le 25 novembre

Trophées en vue dans le cadre du Concours Trajectoires ! La remise officielle des prix est annoncée le mercredi 25 novembre à partir de 10 heures à l’hôtel de ville de Nancy. Ce concours, organisé depuis plus de dix ans par Alexis Lorraine, a pour objectif de promouvoir la création et reprise d’entreprise dans la région. «Trajectoires constitue une belle galerie de portraits de ceux qui ont osé entreprendre dans l’univers de la TPE (Très petites entreprises) afin qu’ils soient reconnus et récompensés par l’ensemble des partenaires institutionnels et privés présents dans le champ de l’initiative économique», expliquent les organisateurs.

Cepal de Laxou : précisions du Conseil régional de Lorraine

Suite à notre article sur la venue de Philippe Richert, président du Conseil régional d’Alsace et candidat aux élections régionales de décembre, intitulé : «Philippe Richert découvre le Cepal de Laxou», paru dans notre précédent numéro, le Conseil régional de Lorraine via Laurence Demonet, vice-présidente chargée de la formation, entend apporter certaines précisions : «Quand on monte au cocotier, mieux vaut avoir les fondements propres…» Référence faite au président de la Chambre de métiers et de l’artisanat de Meurthe-et-Moselle suite la visite de Philippe Richert, candidat aux élections régionales. Cela c’est pour la forme. Sur le fond, la vice-présidente rappelle les efforts engagés par la Région au niveau de l’apprentissage : «nous sommes passés de 36 millions d’euros par an, sous l’ancienne majorité, à 80 millions aujourd’hui.» Sur les conditions d’accueil, elle ne conteste pas la vétusté des locaux «mais toutes les questions de sécurité et de mises aux normes sont prises en compte.» Elle rappelle que «le Cepal n’est pas abandonné et il fait partie du plan de 20 millions d’euros débloqué sur cinq ans au titre de la modernisation des formations.» L’élue régionale regrette la pratique et «les méthodes de campagne réalisées sur le dos des jeunes. L’apprentissage a toujours été une priorité et les conventions signées, notamment, avec la Chambre des métiers de Meurthe-et-Moselle, ont pour objectif la création d’une unité sur le sujet pour aboutir à une véritable Université des Métiers.»