Visite présidentielle

François Hollande : la réforme, c’est toujours maintenant…

«La réforme, ce n’est pas changer pour changer mais permettre à la France d’avancer», a assuré François Hollande au Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle le 29 octobre.
«La réforme, ce n’est pas changer pour changer mais permettre à la France d’avancer», a assuré François Hollande au Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle le 29 octobre.
«La réforme, ce n’est pas changer pour changer mais permettre à la France d’avancer», a assuré François Hollande au Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle le 29 octobre.
«La réforme, ce n’est pas changer pour changer mais permettre à la France d’avancer», a assuré François Hollande au Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle le 29 octobre.

«La réforme, ce n’est pas changer pour changer mais permettre à la France d’avancer pour aboutir à une République moderne et sociale.» À la tribune du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, le 29 octobre dernier, François Hollande, le président de la République, s’est présenté en bon capitaine de navire gardant le cap «des réformes engagées et qui commencent à donner des résultats. Avec le gouvernement, je continuerai à réformer chaque jour jusqu’à la fn du mandat.» Ce discours de politique générale du genre mise en perspective des réformes à venir pour la fin du quinquennat. 2016 (et un peu 2017) devrait être pilotée par quatre grandes restructurations. La première concerne le secteur du numérique et son économie.

Nouveaux fonds financiers

«C’est un gisement de croissance indéniable où votre région est très précoce», référence faite à l’obtention du label French Tech en juin dernier par la Lorraine. La restructuration du code du travail également. Après avoir travaillé sur la baisse du coût du travail, un nouvel élan sera donné «à la négociation collective en accordant une plus grande liberté pour négocier.» La loi Macron 2 devrait, elle, permettre de nouvelles opportunités économiques «avec la création de nouveaux fonds pour financer, notamment, les entreprises nouvelles.» De nouveau un encouragement à la création d’entreprise et à l’entrepreneuriat en général. De nouveaux allégements de charge sont également programmés particulièrement dans le secteur de l’industrie. Sans oublier naturellement, les chantiers de l’égalité et de la lutte contre les discriminations (toutes les discriminations) qui seront également accentués. Le temps de réformes continue…

PARTAGER
Article précédentBuralistes
Article suivantDes têtes de listes face aux entrepre