SNAL Lorraine

Imaginer les quartiers de demain

Le Syndicat National des Aménageurs Lotisseurs (SNAL) est peu connu du grand public. Pourtant, depuis 30 ans, les missions du SNAL en font un interlocuteur de premier rang auprès des collectivités locales. Les aménageurs apportent leur expertise dans la mise en œuvre des projets d’urbanisme.

325
La ZAC Paul Joly à Marly a nécessité 2 millions d’euros de travaux.
La ZAC Paul Joly à Marly a nécessité 2 millions d’euros de travaux.
La ZAC Paul Joly à Marly a nécessité 2 millions d’euros de travaux.
La ZAC Paul Joly à Marly a nécessité 2 millions d’euros de travaux.

«Le SNAL est une organisation professionnelle qui représente les entreprises privées d’aménagement et de lotissement. Nous sommes organisés en 14 chambres régionales et avec nos 250 membres, nous représentons 80 % de la profession, artisans ou grands groupes» explique Séverine Suster, déléguée régionale. Avec un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros, l’organisation professionnelle représente environ 25 000 logements produits annuellement et quelque 3 000 emplois directs. «En Lorraine, notre chambre est composée de 13 sociétés adhérentes» précise la déléguée régionale. En se positionnant comme premier échelon du logement, la fédération professionnelle assure la réalisation et la restructuration de quartiers anciens, ou encore la mise en valeur des friches toujours en étroite collaboration avec les collectivités locales. «L’aménageur, avec son équipe pluridisciplinaire, est un chef d’orchestre entre les élus, les services de l’État et les professionnels» remarque Séverine Suster. Les aménageurs ne construisent pas, ils vendent du foncier aménagé et prêt à bâtir «Nous réalisons les travaux d’aménagement, les équipements publics, le raccordement aux réseaux. Nous assurons le suivi du projet du début jusqu’à la commercialisation du terrain» ajoute la déléguée.

Les opérations d’aménagement en Lorraine

Le SNAL Lorraine a participé, récemment, à deux grandes opérations d’aménagement. Une première dans la commune de Marly dans le cadre d’une opération d’habitation en ZAC. «Sur une surface de 6,6 hectares, nous avons initié un programme de 258 logements en avril 2011 lorsque nous avons été nommés aménageurs» explique Estelle Bach, présidente de la chambre Lorraine du SNAL. En juillet 2013, les travaux ont pu débuter, avec 230 logements destinés aux promoteurs et bailleurs sociaux et une vingtaine de lots individuels. «La ZAC Paul Joly a nécessité un investissement de 2 millions d’euros de travaux d’aménagement» ajoute Estelle Bach. L’opération était devenue nécessaire avec la pression démographique et le manque de logements sociaux dans la commune. La seconde opération d’envergure est celle réalisée dans la zone périurbaine à Fameck-Florange, qui mêle habitat et commerces. «Cette opération mixte est assez inhabituelle, le SNAL réalisant majoritairement des opérations d’habitat. Le jardin du triangle s’étend sur deux communes avec 15 hectares dont 3 destinés à des activités commerciales» explique Paul Roméo, de Concept Immobilier. Le permis intercommunal délivré courant 2007 a permis de débuter les travaux d’aménagement dès 2008. «Malgré la complexité technique des servitudes grevant les terrains, les premiers habitants ont pu prendre possession de leur logement dès 2011» remarque Paul Roméo. Avec des logements sociaux, collectifs et des lots individuels, le jardin du triangle est un modèle de mixité sociale. L’installation d’un Lidl a initié la dynamique autour de la zone commerciale. «Au final, l’opération, malgré les difficultés, a permis de réaliser 286 logements et près de 4 000 m2 de surface commerciale» conclut Paul Roméo.

alban.le.meur