Nancy résiste en toute sécurité

La ville de Nancy a décidé d’annuler le défilé et le feu d’artifice de la Saint-Nicolas. Une décision prise avec la préfecture de Meurthe-et-Moselle. Elle s’affiche comme un juste équilibre surtout que l’animation classique de rue s’en voit renforcée. Côté commerçants, leurs représentants adhèrent à 100 % à cette sage prise de décision.

Laurent Hénart, maire de Nancy et Philippe Mahé, le préfet de Meurthe-et- Moselle ont pris «la décision la plus juste possible.»
Laurent Hénart, maire de Nancy et Philippe Mahé, le préfet de Meurthe-et- Moselle ont pris «la décision la plus juste possible.»
Laurent Hénart, maire de Nancy et Philippe Mahé, le préfet de Meurthe-et- Moselle ont pris «la décision la plus juste possible.»
Laurent Hénart, maire de Nancy et Philippe Mahé, le préfet de Meurthe-et- Moselle ont pris «la décision la plus juste possible.»

Résister face à l’adversité mais en toute sécurité ! Laurent Hénart, le maire de Nancy et Philippe Mahé, le préfet de Meurthe-et-Moselle viennent d’annoncer l’annulation du défilé et du feu d’artifice de la Saint-Nicolas ainsi que des traditionnelles courses du saint patron des Lorrains. «Chaque année, ces trois rendez-vous drainent en effet une foule particulièrement dense (10 000 personnes pour les courses de la Saint-Nicolas, 30 000 pour le feu d’artifice sur la place Stanislas et 140 000 pour le défilé en cœur de ville. Face à une telle affluence, il serait impossible de garantir la sécurité des personnes et d’éviter, notamment, un mouvement de foule, comme ce fut le cas il y a quelques jours place de la République à Paris», explique le maire de Nancy.

Programmation adaptée

L’esprit et l’animation des rues, avec l’ouverture vendredi dernier du marché de la Saint-Nicolas place Charles III, en sont même renforcés. «Il faut adapter la programmation aux temps présents mais l’activité économique se doit de reprendre», assure le préfet de Meurthe-et- Moselle. Une activité qui reprend très lentement. «Il est certain que nous enregistrons une baisse mais la solution choisie par la ville est la bonne. Les festivités ne sont pas annulées et Nancy va demeurer animée», commente Sébastien Duchowicz, le président des vitrines de Nancy.