Société Industrielle de l’Est

Travailleurs, travailleuses, entrepreneurs…

La Société Industrielle de l’Est (SIE) vient d’organiser sa traditionnelle Fête solennelle du travail, le 12 novembre, au centre de congrès Prouvé de Nancy. L’occasion de mettre en avant, comme depuis plus d’un siècle, les forces vives entrepreneuriales en matière de compétitivité.

382
Denis Renaud, le président de la SIE, a ouvert l’édition 2015 de la Fête solennelle du travail le 12 novembre à Nancy.
Denis Renaud, le président de la SIE, a ouvert l’édition 2015 de la Fête solennelle du travail le 12 novembre à Nancy.
Denis Renaud, le président de la SIE, a ouvert l’édition 2015 de la Fête solennelle du travail le 12 novembre à Nancy.
Denis Renaud, le président de la SIE, a ouvert l’édition 2015 de la Fête solennelle du travail le 12 novembre à Nancy.

«Comment survivre malgré les difficultés et trouver les ressources pour rester compétitifs face à nos concurrents étrangers ?» Marseillaise terminée, auditoire installé dans les travées du centre de congrès Prouvé de Nancy ce 12 novembre, Denis Renaud, le président de la Société industrielle de l’Est interroge plus que légitimement. «Il y a quelques jours un économiste prédisait une stagnation de la croissance française jusqu’en 2020. En 1873, période fondatrice de la SIE pour faire face à une crise économique de grande ampleur, les industriels lorrains ont uni leurs forces pour rester innovants et performants.» L’histoire se répète et face à la situation conjoncturelle actuelle, l’une des réponses suit pendant les quelque deux heures de cérémonie officielle. Remise de médailles aux travailleurs méritants des entreprises lorraines (près d’une vingtaine ont été décorés à l’occasion de la manifestation), aux jeunes en formation et notamment ceux des CFA (Centre de formation des apprentis) encore trop peu souvent mis en lumière (avec un prix Bernard Labbé décerné à titre exceptionnel à Yasin Celik en BTS Domotique au lycée Emmanuel Héré de Laxou). Ce jeune sourd de 21 ans a suivi brillamment ses études dans la section enfants sourds avec handicap associé de l’Institut des Sourds de la Malgrange en obtenant deux bacs pro mention bien.

Entreprises distinguées…

Point d’orgue de la manifestation, les mises en lumière des entreprises performantes et véritables fers de lance de la compétitivité régionale. Prix de l’exportation à quatre entreprises : la Société La Nancéienne de Nancy ; Sa consœur de Saint- Germain-sur-Meuse La Savonnière du Moulin ; La messine TVPaint Développement et la vosgienne des Établissements Pierre Laval de Liffol-le-Grand. Prix de la Qualité pour l’entreprise Kimberly Clark de Villey-Saint-Étienne. Prix de l’Innovation pour la société Cristal Laser de Messein. Prix de l’Environnement pour TSA Inox de Moussey et prix de la Sécurité pour l’Association Villes et Services de Villers-lès-Nancy. À noter que le prix de la Recherche a été remis au laboratoire Cergape-Loterr dirigé par Michel Deshaies de l’Université de Lorraine pour ses recherches sur l’évolution des territoires modèles par le système industriel. Avec ces bons petits soldats de l’armée économique régionale, la Marseillaise pourra de nouveau retentir, avec fierté, l’année prochaine.