Financement FLC : modèle à suivre

Le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, entend renforcer le financement du retournement d’entreprises en difficulté. Son idée de fonds «bras armé» de l’État pour soutenir ces entreprises n’est pas une nouveauté en Lorraine. Depuis 2010, le FLC (Fonds Lorrain de Consolidation), géré par l’ILP (Institut Lorrain de Participation) Sadepar, remplit cette mission.

407
«Le renforcement des fonds de retournement est une bonne chose», assure Hervé Obed, le président du FLC.
«Le renforcement des fonds de retournement est une bonne chose», assure Hervé Obed, le président du FLC.
«Le renforcement des fonds de retournement est une bonne chose», assure Hervé Obed, le président du FLC.
«Le renforcement des fonds de retournement est une bonne chose», assure Hervé Obed, le président du FLC.

«Emmanuel Macron a raison de vouloir renforcer en France les Fonds de retournement. La situation actuelle nécessite que les entreprises fragilisées qui disposent d’un savoir-faire, soient soutenues financièrement par l’apport de fonds propres afin de disposer du temps et des ressources nécessaires pour réussir leur retournement.» Dixit Hervé Obed, le président du Fonds Lorrain de Consolidation suite à l’annonce du ministre de l’Économie de renforcer ce type de fonds. Depuis sa création en 2010, le FLC a investi près de 7 millions d’euros auprès de 16 PME permettant de pérenniser 1 500 emplois dans la région.