3 questions à … Marie-Odile Cochener-Gérardin

La branche de l’électricité est en pleine mutation et reste au cœur de grands enjeux sociétaux. Avec ce fil rouge pour la CSIE d’apporter des réponses aux problématiques des professionnels.

426
Présidente de la Chambre Syndicale des Installateurs Électriciens de Meurthe-et-Moselle
Présidente de la Chambre Syndicale des Installateurs Électriciens de Meurthe-et-Moselle
Présidente de la Chambre Syndicale des Installateurs Électriciens de Meurthe-et-Moselle
Présidente de la Chambre Syndicale des Installateurs Électriciens de Meurthe-et-Moselle

1.Quelles sont les missions principales de la CSIE ?
Marie-Odile Cochener-Gérardin : Fonctionnant de manière indépendante, elle est rattachée à la Fédération Française du Bâtiment et à la Fédération Française des Entreprises de Génie Électrique et Énergétique. Pour cette dernière, je suis également sa présidente en Meurthe-et-Moselle. Nous soutenons artisans comme PME et faisons aussi la promotion de nos métiers auprès des jeunes via l’apprentissage. Nous encourageons les vocations féminines.

2. En Meurthe-et-Moselle, que pèse la profession ?
M.O.C-G : Nous recensons 54 entreprises groupant 832 collaborateurs. L’objectif est de répondre aux questions et d’informer, par des réunions techniques, des séminaires. Cela touche le juridique, la fscalité, le social, les normes, la formation, l’apprentissage, la sécurité, la transmission d’entreprise… Notre réseau est une synergie de compétences sur les territoires.

3. Quels sont les dossiers actuels de la branche électrique ?
M.O.C-G : Nos métiers demandent de plus en plus de spécialisations pointues et de technicité. L’enjeu environnemental est au centre de nos évolutions avec les bâtiments basse consommation, la réglementation thermique ou les infrastructures de recharge pour les véhicules électriques. Nous travaillons également sur le dossier amiante.