Bien-être

Élise Pierre crée l’instant zen

À proximité de la place Stanislas, Élise Pierre accueille une clientèle select dans un cadre intimiste. Son loft de 120 m² constitue un espace dédié au bien-être…pas tout à fait comme les autres.

671
Élise Pierre gère «Suite Stanislas», espace de bien-être haut de gamme.
Élise Pierre gère «Suite Stanislas», espace de bien-être haut de gamme.
Élise Pierre gère «Suite Stanislas», espace de bien-être haut de gamme.
Élise Pierre gère «Suite Stanislas», espace de bien-être haut de gamme.

De l’extérieur, l’endroit est discret, sans vitrine. Il faut pénétrer dans un couloir, monter quelques marches et pousser une porte pour entrer dans un monde qui vous coupe instinctivement de la trépidante vie urbaine et du stress quotidien. Élise Pierre accueille le visiteur dans son appartement dédié tout entier au bien-être. Ici, point de salle d’attente. La propriétaire définit le lieu comme un salon privatif. Exclusivement sur rendez-vous. Tout respire la sérénité : les tons apaisants, quelques bougies, un bain de sauna. Fermez les yeux. Élise Pierre s’occupe de vous. La native de Nancy le dit d’emblée : «Adolescente, je savais que je voulais être chef d’entreprise. J’avais à la fois le côté manuel et un relationnel fort avec les gens.» Après un Bac économique et social, elle se dirige vers la cosmétique-esthétique et décroche un BTS, passant par la formatrice école Mireille. Élise Pierre sera durant quatre ans manager dans une enseigne de la cité ducale, se forgeant une expérience significative dans la gestion d’équipe et de commandes. En mars 2013, son employeur cessant son activité, la jeune femme est licenciée économique. Elle revient sur cette période : «Je n’avais pas de doute. Il fallait saisir cette occasion pour m’installer.» Sa bonne étoile la met sur le chemin d’un responsable d’un cabinet de coaching rue Stanislas, lequel quitte son activité. Élise Pierre va racheter le fonds de commerce. Nous sommes en mai 2013. Son projet est ficelé : donner corps à un espace de bien-être haut de gamme destiné à une clientèle ciblée CSP + : cadres, chefs d’entreprise, professions libérales…

Harmonie sensorielle et modelage corporel

Il lui faudra quelques mois pour convaincre les financeurs, être pilotée par l’association Alexis Lorraine, agencer de A à Z, parfaire les démarches de la créatrice qu’elle est désormais. La professionnelle poursuit : «Je voulais un intérieur épuré et lumineux. Un concept où le client se sent comme chez lui.» Octobre 2013 : le centre bien nommé «Suite Stanislas» est opérationnel. Son logo n’a rien du hasard : une clé. Celle qui donne accès à un environnement éveillant les sens et invitant à la quiétude. La recette séduit rapidement. Depuis, Élise Pierre cocoone femmes et hommes qui viennent se ressourcer. Soins dermo-cosmétiques non thérapeutiques, massages, peeling (rajeunissement facial) : c’est selon les envies et les besoins exprimés. Élise Pierre, de préciser : «Je ne fais ni maquillage ni esthétique. Mes soins sont non médicalisés et non paramédicalisés.» À 28 ans, pleinement épanouie dans son activité, elle suit régulièrement des formations et autres stages. «C’est nécessaire d’être toujours au courant des techniques et des tendances», ajoute-t-elle, ne quittant jamais son sourire enthousiaste et si communicatif : «Je travaille du lundi au samedi de 9 h à 20 h. À la carte. Il n’y a pas de routine, ce qui me plaît.» Notant au passage : «Je conseille à ceux qui veulent se lancer dans ce métier d’en voir déjà le côté obscur. Il n’y a pas seulement l’esthétique et l’embellissement mais aussi quelque chose d’éprouvant autant physique, avec les massages répétitifs, que mental, quand les personnes se confient à vous. Pour ma part, la course à pied m’aide à bien gérer ces paramètres.» L’avenir ? Élise Pierre l’esquisse : «Embaucher ? Être à la tête d’autres espaces du même genre ? Pourquoi pas ? Pour l’heure, je vis pleinement et avec bonheur chaque moment !»