Vita Nova, pour cesser d’avoir peur d’arrêter de fumer

Nom : Vita Nova. Localisation : Grande Région. Effectif : 1. CA : non communiqué. Signe particulier : travail sans surface fixe, pas de cabinet.

312
Vincent Giannini, le gérant.
Vincent Giannini, le gérant.
Vincent Giannini, le gérant.
Vincent Giannini, le gérant.

Sophrologue de formation, Vincent Giannini a développé son activité depuis 2004, en lançant Vita Nova une pratique alliant «le cognitif, le narratif et la relaxation». Le travail consiste à «décortiquer le système pour montrer au fumeur d’où provient réellement son addiction et dans la plupart des cas l’en faire sortir sereinement et définitivement». Parmi les différentes méthodes d’arrêt du tabac, celles comportementales et cognitives reconnues des plus efficaces et offrent plus de réussite à long terme.

Un minimum de 50 % de réussite dans un groupe

Ayant constaté que «les fumeurs n’osent pas faire la démarche de se déplacer», Monsieur Giannini considère que l’entreprise, offre un cadre optimal pour régler ce problème. En effet, «son caractère fermé permet une plus grande efficacité du message de prévention et d’adhésion au programme d’arrêt du tabac» indique-t-il, ce qui enclenchera chez le fumeur un cercle vertueux (santé retrouvée, pouvoir d’achat réorienté, soulagement psychologique). L’entreprise y trouvera aussi son compte d’une part, en termes de productivité (1 cigarette fumée = 12 minutes d’arrêt de travail) et d’autre part en termes de réduction des coûts financiers induits, notamment ceux de santé publique. Le programme est décliné sous forme de séminaires (un module de 5 heures + un module de consolidation optionnel de 2 heures), avec un financement copartagé entre l’entreprise et le collaborateur fumeur, «cette participation financière étant un gage de sa motivation» indique le gérant. À l’inverse des petites entreprises, les grandes entreprises ont l’avantage de pouvoir accueillir en leur sein des programmes spécifiques avec leur comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), Vincent Giannini réfléchit donc à la mise en place d’un centre anti-tabac inter-entreprise adapté à la taille des PME.

camille.schaub