Automobile:Maurice Cataudella en classe grand luxe

D’un apprentissage dans la mécanique il y a plus de trois décennies, Maurice Cataudella a aujourd’hui rejoint son rêve qu’il partage volontiers avec les passionnés de voitures haut de gamme. Au quotidien, il bichonne des rutilantes nommées Maserati, Porsche, Ferrari, Lamborghini, BMW…

363
L’une des belles pièces du garage Saint- Maurice. Artisans
L’une des belles pièces du garage Saint- Maurice. Artisans
Maurice Cataudella veille sur quelques rutilantes prestigieuses.
Maurice Cataudella veille sur quelques rutilantes prestigieuses.

Non loin de Longwy, sur ces terres empreintes du riche passé industriel lorrain, en bordure de la route menant à Lexy, un showroom attire invariablement l’oeil et incite à se garer sur le parking d’accès. Bienvenue au garage Saint-Maurice. Dans cet espace clarteux ressemblant à un séjour XXL, Maurice Cataudella descend un grand escalier, tout sourire. Le gérant invite le visiteur à pousser la porte d’un certain rêve. L’intéressé, la passion automobile chevillée au corps, se laisse aller à cette confidence : «Ces voitures nous parlent !» Le 1er janvier 2014, il a ouvert ce garage pas comme les autres. La structure est au top de tout ce qui se fait en matière d’éco-construction. Pour cela, Maurice Cataudella a travaillé avec le Centre national d’innovation pour le développement durable et l’environnement. L’aboutissement est bluffant. «Je veux que le client se sente comme chez lui», indique-t-il. Retour au début des années 80. L’adolescent natif de Villerupt nourrit un intérêt marqué pour les voitures. Logiquement, il se dirige vers un CAP de mécanicien au lycée La Briquerie de Thionville. Il poursuit : «J’ai fait de la préparation de moteurs et cela m’a fasciné.» La suite de son itinéraire le mène au Luxembourg dans une concession Renault. Puis il sert sous les drapeaux. Maurice Cataudella se souvient : «À l’armée, les gradés me demandaient de réparer leurs propres voitures !»

Décorum et prestations haut standing

L’une des belles pièces du garage Saint- Maurice. Artisans
L’une des belles pièces du garage Saint- Maurice. Artisans

De retour au Grand-Duché, le voilà chez Toyota. Là, il voit rentrer quelques spécimens de marques prestigieuses qu’on lui confie. Il chemine vers son dessein entrepreneurial et décide alors de voler de ses propres ailes. En 1998, il est à la tête de son propre garage dans son pays villeruptien. Maurice Cataudella évoque le bouleversement qui survient : «Tout marchait bien et en 2007 j’ai eu un accident de moto. C’est comme si j’avais fait alors un grand fash-back. J’ai pris un immense recul et me suis posé la question : que vais-je faire maintenant ?» La réponse, il la trouve au terme d’une année qui sera autant sabbatique que d’introspection personnelle : bâtir un projet de garage dédié tout entier aux voitures de luxe. En 2016, la réussite est exemplaire. Il décrit le concept : «Je ne voulais surtout pas d’un endroit standardisé, sans âme. Il fallait que tant le décor que les prestations du garage soient en rapport avec ces véhicules d’exception.» Deux mots reviennent quand Maurice Cataudella parle de sa clientèle, laquelle le contacte pour des opérations d’entretien, de restauration et de réparations : loyauté et dialogue. Le professionnel est un passionné, précis, aimant prendre son temps dans son travail. Cela se devine rapidement quand il se prête à évoquer le bruit de tel ou tel moteur ou passe délicatement la main sur une carrosserie. À ses côtés, Xavier le carrossier peintre et le fston Luca. Ce dernier, actuellement en bac pro, suit la route de son père et devrait reprendre dans quelques années les clés du garage Saint-Maurice. Pour l’heure, Maurice Cataudella ne boude pas sa satisfaction. Enfant, il faisait rouler des voitures miniatures estampillées Majorette. Elles sont désormais de taille réelle. Il glisse une ultime remarque : «J’ai moi aussi roulé en Maserati. Mais, comme je vois tous les jours les véhicules de mes clients, cela m’a passé. Je me contente d’une Mini !»