Culture: Kinépolis détient le monopole des cinémas de Metz

Le groupe Belge Kinépolis détient, depuis peu, l’intégralité de l’offre cinématographique de la ville de Metz. Il vient de prendre le contrôle du mythique cinéma d’art et essai «Le Palace» qui reste toutefois propriété de la municipalité. Pour son exploitation, Kinépolis s’est engagé à investir 2,5 millions d’euros afin de rénover et moderniser les sept salles du complexe et à conserver une programmation art et essai. Le groupe Belge possèdera, à terme, quatre cinémas dans Metz sans compter celui de Thionville et de Nancy. L’opposition dénonce cependant la création d’un monopole dans la culture. Par ailleurs, Kinépolis pourrait ouvrir de nouveaux cinémas dans les centres commerciaux de Waves et Muse ainsi qu’à côté du Centre Pompidou Metz.

408

Immobilier BIM et l’Amepi se rapprochent Petite révolution dans le secteur immobilier de Metz, deux réseaux d’agences, la Bourse Immobilière de Metz (BIM) et l’Amepi (Association des mandats exclusifs des professionnels de l’immobilier), se rapprochent et vont mutualiser leurs fichiers. Le nouveau poids lourd du secteur pèsera 50 % du marché messin. La BIM dispose de 13 agences locales indépendantes et l’Amepi compte localement 19 agences indépendantes et franchisées. Le nouveau réseau sera ainsi constitué de 32 agences.

Agriculture

Les agriculteurs sont en colère

Après des blocages dans la Meuse et dans les Vosges, les agriculteurs de Moselle rejoignent le mouvement et ont organisé plusieurs barrages au niveau des ronds-points des grandes agglomérations du département (Metz, Thionville, Sarreguemines et Sarrebourg). La FDSEA de la Moselle et les Jeunes Agriculteurs réclament de nouvelles mesures au gouvernement comme la traçabilité de la provenance de la viande pour les produits transformés et le règlement des problèmes de concurrence déloyale à l’échelle européenne. Le ministre de l’Agriculture a annoncé une rallonge budgétaire de 125 millions d’euros s’ajoutant aux 700 millions déjà accordés l’été dernier pour soutenir les filières bovines, porcines et laitières.

Tourisme

Amnéville veut se réinventer

Le site thermal et touristique est en perte de vitesse avec des installations vieillissantes malgré les 5 à 6 millions de visiteurs annuels. La communauté de communes, le département de Moselle et la nouvelle grande région vont lancer une vaste étude pour établir un bilan de la situation et proposer de nouvelles pistes de développement pour redynamiser Amnéville qui bénéficie d’une grande notoriété. En effet, la municipalité a développé de nombreuses infrastructures touristiques comme un pôle thermal, un zoo ou encore une piste de ski indoor. Si pour le moment aucune piste concrète n’a été évoquée, une vingtaine de millions d’euros pourrait être débloquée pour financer l’enterrement d’une ligne haute tension, une refonte de la communication et le réaménagement des parkings et des routes.

Patrimoine

Démontage de la grue du chantier de la BPALC

Après 18 mois de travaux pour rénover le siège historique et centenaire de la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne (BPALC), la grue de 41 mètres de haut qui dominait le quartier Impérial de Metz sera démontée mercredi 10 février. Une grue mobile va investir la rue Charlemagne dès mardi pour démarrer le lendemain l’opération de démontage de la grue à tour. La BPALC a décidé de conserver et rénover son siège historique qui comporte 8 bâtiments d’une surface de 20 000 m2. Ainsi, le groupe bancaire valorise un patrimoine architectural exceptionnel dans un quartier candidat au classement à l’Unesco. La fin des travaux est prévue pour l’automne 2017, le nouveau siège rénové accueillera 600 collaborateurs, jusqu’à présent répartis sur 6 sites différents.

alban.le.meur