Des plans sur le problème…

Lancé en novembre dernier, le plan d’action pour résoudre le problème des offres d’emploi non pourvues en Meurthe-et-Moselle enregistre des avancées jugées positives par Philippe Mahé, le préfet du département.

443
Le plan d’action pour résoudre le problème des offres d’emploi non pourvues en Meurthe-et-Moselle semble enregistrer de bons résultats.
Le plan d’action pour résoudre le problème des offres d’emploi non pourvues en Meurthe-et-Moselle semble enregistrer de bons résultats.
Le plan d’action pour résoudre le problème des offres d’emploi non pourvues en Meurthe-et-Moselle semble enregistrer de bons résultats.
Le plan d’action pour résoudre le problème des offres d’emploi non pourvues en Meurthe-et-Moselle semble enregistrer de bons résultats.

«Ma deuxième priorité, après la sécurité, c’est l’emploi.» Philippe Mahé, le préfet de Meurthe-et-Moselle ne déroge pas à sa ligne de conduite. L’emploi, comme partout dans l’Hexagone, affiche un triste bilan dans le département. Une hausse de 0,4 % a de nouveau été enregistrée entre novembre et décembre dernier. 39 496 demandeurs d’emploi de catégorie A sont inscrits à Pôle emploi en Meurthe-et-Moselle. «Le paradoxe est toujours là, car bon nombre d’offres d’emploi ne sont pas pourvues.» Les estimations annoncées oscillent entre 685 et 2 000 offres d’emploi non pourvues dans le département. La vieille tendance de l’inadéquation entre les besoins des entreprises et l’offre présente sur le marché de l’emploi ne fait que se confirmer. La tendance pourrait commencer à s’inverser avec la mise en place de ce fameux plan d’action.

Réunion le 29 février à Maxéville

«Nous sommes passés de 3,1 % des offres annulées pour motif «manque de candidat» entre juillet 2014 et juin 2015 à 1,4 % sur le dernier trimestre 2015.» Le plan d’urgence pour l’emploi, lancé mi-janvier par François Hollande, le président de la République, se doit également de faire inverser la tendance avec, notamment, des mesures et des dispositifs comme «Embauche PME». L’ensemble des dispositifs sera d’ailleurs présenté et décrypté par le préfet de Meurthe-et-Moselle, l’État et les services concernés le 29 février à l’occasion d’une réunion sur le site Saint-Jacques de Maxéville avec l’ensemble des acteurs économiques et représentants des entreprises du département.