La campagne à la ville…

    Petite visite olfactive de la part des agriculteurs en colère le 5 février chez le voisin de notre journal de la rue Gambetta à Nancy, en l’occurrence le député Hervé Féron. Histoire de faire entendre leur ras-le-bol et surtout leur détresse, un joli tas de fumier a été largement répandu aux pieds de […]

466

 

 

Petite visite olfactive de la part des agriculteurs en colère le 5 février chez le voisin de notre journal de la rue Gambetta à Nancy, en l’occurrence le député Hervé Féron. Histoire de faire entendre leur ras-le-bol et surtout leur détresse, un joli tas de fumier a été largement répandu aux pieds de la permanence de l’élu lorrain. Tout le monde a pu profiter de cette bonne odeur venue de nos campagnes… qui sont aujourd’hui à l’agonie.