Région Usine du futur…

Nom de code : Usine du futur. Mission : accélérer les projets de développement des PME de la région Acal (Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine) en agissant sur la performance industrielle, la robotique ou encore le numérique. C’est l’un des projets mis en avant par l’exécutif régional à l’occasion de sa dernière séance plénière du 25 janvier. […]

378
Banderoles, slogans revendicatifs, siffets et chants partisans, la colère des fonctionnaires s’est fait entendre le mardi 26 janvier un peu partout dans l’Hexagone comme ici dans les rues de Nancy. Rien à voir avec les manifestations musclées des artisans taxis à Paris le même jour. Sur le pavé nancéien, c’était surtout le point d’indice gelé depuis plusieurs années du traitement des fonctionnaires qui faisait monter la température revendicative. Un réchauffement syndical, mais pas seulement. Un signe des temps…
Banderoles, slogans revendicatifs, siffets et chants partisans, la colère des fonctionnaires s’est fait entendre le mardi 26 janvier un peu partout dans l’Hexagone comme ici dans les rues de Nancy. Rien à voir avec les manifestations musclées des artisans taxis à Paris le même jour. Sur le pavé nancéien, c’était surtout le point d’indice gelé depuis plusieurs années du traitement des fonctionnaires qui faisait monter la température revendicative. Un réchauffement syndical, mais pas seulement. Un signe des temps…
Banderoles, slogans revendicatifs, siffets et chants partisans, la colère des fonctionnaires s’est fait entendre le mardi 26 janvier un peu partout dans l’Hexagone comme ici dans les rues de Nancy. Rien à voir avec les manifestations musclées des artisans taxis à Paris le même jour. Sur le pavé nancéien, c’était surtout le point d’indice gelé depuis plusieurs années du traitement des fonctionnaires qui faisait monter la température revendicative. Un réchauffement syndical, mais pas seulement. Un signe des temps…
Banderoles, slogans revendicatifs, siffets et chants partisans, la colère des fonctionnaires s’est fait entendre le mardi 26 janvier un peu partout dans l’Hexagone comme ici dans les rues de Nancy. Rien à voir avec les manifestations musclées des artisans taxis à Paris le même jour. Sur le pavé nancéien, c’était surtout le point d’indice gelé depuis plusieurs années du traitement des fonctionnaires qui faisait monter la température revendicative. Un réchauffement syndical, mais pas seulement. Un signe des temps…

Nom de code : Usine du futur. Mission : accélérer les projets de développement des PME de la région Acal (Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine) en agissant sur la performance industrielle, la robotique ou encore le numérique. C’est l’un des projets mis en avant par l’exécutif régional à l’occasion de sa dernière séance plénière du 25 janvier. 100 à 150 PME de l’espace régional pourraient être accompagnées chaque année dans cette démarche. Une démarche qui «se fera en concertation avec les représentants du monde économique tels que les CCI régionales», assure-t-on au Conseil régional. À noter également qu’un développement d’entreprises de services en milieu rural est également annoncé