Escape Hunt

60 minutes d’évasion…

Nom : Escape Hunt. Localisation : Nancy. Effectif : 3. Chiffre d’affaires : Non communiqué. Signe particulier : concept inédit. Escape Hunt a été lancé en 2013 à Bangkok, le concept s’inscrit dans la tradition des «Live Escape Game», lancés au Japon. Escape Hunt est aujourd’hui implanté en France avec l’ouverture de salles franchisées dans […]

333
Une des salles d’Escape Hunt à Nancy dans laquelle des énigmes sont à résoudre.
Une des salles d’Escape Hunt à Nancy dans laquelle des énigmes sont à résoudre.

Nom : Escape Hunt. Localisation : Nancy. Effectif : 3. Chiffre d’affaires : Non communiqué. Signe particulier : concept inédit.
Escape Hunt a été lancé en 2013 à Bangkok, le concept s’inscrit dans la tradition des «Live Escape Game», lancés au Japon. Escape Hunt est aujourd’hui implanté en France avec l’ouverture de salles franchisées dans cinq villes, dont une à Nancy. Marie-Valentine Hory est responsable du site «depuis l’ouverture, le 13 octobre 2015». Le principe est simple, une équipe de deux à cinq joueurs est enfermée pendant une heure dans une salle, dans laquelle ils auront pour mission de résoudre des énigmes. La spécificité d’Escape Hunt est de proposer des énigmes «inspirées des légendes locales». Trois énigmes sont proposées à Nancy : la légende des dragons de la place Stanislas, «qui a le plus de succès, disponible dans 4 salles» ; Le retour du loup de Malzéville (2 salles) ; Et l’énigme de Saint-Nicolas (2 salles), «la plus difficile que l’on déconseille aux débutants». Une expérience pour tous Le jeu s’adresse à une clientèle cherchant «à renforcer un esprit» pour les sociétés ou «pour s’amuser entre amis». Actuellement, près «d’un tiers des réservations viennent d’entreprises». La fréquentation est en «hausse continue depuis l’ouverture, près de 99 % des clients sont très satisfaits et reviennent». Escape Hunt propose un coffret cadeau d’une valeur de 99 euros, valable un an dans les établis
sements en France et en Belgique. Marie-Valentine Hory cherche à «améliorer chaque jour ce concept, en prenant en compte les demandes des clients». Dans cette optique, il est prévu de changer chaque année l’une des énigmes pour diversifier l’offre. À terme, le projet «sera de se développer au niveau régional».

camille.schaub