Environnement

Aqua Nova à l’eau pure

  À la tête de la société Aqua Nova, qui développe un système de nettoyage écologique vers les entreprises, Olivier Rossetto. Un gérant au parcours atypique qui ne cesse jamais d’aller de l’avant.  L’univers professionnel d’Olivier Rossetto a quelque chose de minimaliste, tenant dans son garage : quelques bombonnes d’eau, un chariot pour les transporter, […]

308
Olivier Rossetto a créé Aqua Nova en 2010.

 

Olivier Rossetto a créé Aqua Nova en 2010.

À la tête de la société Aqua Nova, qui développe un système de nettoyage écologique vers les entreprises, Olivier Rossetto. Un gérant au parcours atypique qui ne cesse jamais d’aller de l’avant. 

L’univers professionnel d’Olivier Rossetto a quelque chose de minimaliste, tenant dans son garage : quelques bombonnes d’eau, un chariot pour les transporter, un nécessaire d’entretien et de recharge. Ce patron de 45 ans gère depuis six ans la société Aqua Nova. Son itinéraire marie expérience et indépendance. L’intéressé évoque la genèse de sa carrière : «Je suis issu d’un bac en vente et représentation. Cela m’a ouvert les portes de la grande distribution, une super école. Je suis devenu chef de rayon dans une grande surface nancéienne après un stage de formation de six mois à Strasbourg. Durant deux ans, j’ai été responsable d’un espace librairie/vidéo. Avec un statut d’agent de maîtrise.» Mais, déjà, Olivier Rossetto amorce un autre virage, qui sied sans doute mieux à son état d’esprit. Ironique, il s’en explique : «Disons, que j’ai un peu de mal être commandé !» Il n’a dès lors plus de doute : sa voie sera celle de l’entrepreunariat. Dans le domaine de la messagerie et la livraison de colis express. Après une période de quelques mois comme salarié pour bâtir son projet et s’immiscer dans la réalité du terrain, il lance sa société Illico Presto en 1996. Le jeune gérant de 25 ans peut être satisfait : son affaire roule avec trois salariés sous sa coupe. Olivier Rossetto raconte la suite : «J’ai eu une prise de conscience légitime : il me fallait une activité plus régulière et je voulais voir grandir mes enfants.» La réalisation de son vœu va tenir en une rencontre. Un directeur de société le met en relation avec le groupe Air Liquide Lorraine. Illico Presto en devient le prestataire privilégié dans la livraison de bouteilles de gaz, sur le secteur nancéien. Olivier Rossetto se concentre sur cette opportunité locale, ses collaborateurs poursuivant la mission colis. Un nettoyage 100 % écologique 2001 : à Toulouse, l’usine chimique AZF explose, faisant 31 victimes. Cette tragédie va entraîner bientôt la restructuration d’Air Liquide, avec, notamment, le déménagement de sa base de Nancy vers Metz. Le groupe ne rompt pas sa confiance en Illico Presto. Elle prend une autre forme. Olivier Rossetto crée en 2006 une seconde société, dédiée au transport de gaz : Distrigaz qui hérite d’un entrepôt nancéien de 400 m² et gère quelque 300 clients pour plusieurs grands groupes industriels et de raffinerie, ce jusqu’en 2009. Olivier Rossetto poursuit : «La crise est arrivée, de plein fouet. Elle a touché Illico Presto et Distrigaz. J’ai préféré tout arrêter. Et puis cela faisait quinze ans que je faisais du transport.» L’homme n’est pas du genre à lambiner, nourrit de solides valeurs d’abnégation, et trouve sa nouvelle trajectoire : «Durant ma carrière, j’ai souvent observé que les bardages sur les chantiers étaient rarement nettoyés. J’ai cherché un procédé sur Internet pour y remédier et je l’ai trouvé.» En 2010, Olivier Rossetto lance Aqua Nova. L’activité tient en un système de nettoyage à l’eau pure, sans produits chimiques, qui débarrasse de la mousse et des voiles statiques, sans machine à haute pression, sans échafaudage ni nacelle, mais avec des perches télescopiques qui permettent un travail en hauteur jusqu’à 15 mètres, avec une absence de trace au séchage. Aqua Nova intervient sur des supports divers : entrepôts, bardages, panneaux solaires, vérandas, vitrerie, abris de piscines… pour les industries, les concessions automobiles, le BTP, la grande distribution. Olivier Rossetto demeure insatiable, et le printemps, arrivé, repart sur les quatre chemins. Toujours en quête d’innovations. «J’ai encore beaucoup d’idées», assure-t-il.

Laurent.siatka