VieHappy

Catalogue de remises exceptionnelles

Nom : VieHappy. Localisation : Nancy. Effectif : 1. Chiffre d’affaires : Non communiqué. Signe particulier : Une carte haut de gamme nominative et gravée à la pointe diamant. La société, dont le nom a été déposé en 2012, a été créée à Nancy en 2014 par Stéphane Mangel. Le gérant était ancien propriétaire de […]

322
Pratique, économique, voici la carte VieHappy.
Pratique, économique, voici la carte VieHappy.

Nom : VieHappy. Localisation : Nancy. Effectif : 1. Chiffre d’affaires : Non communiqué. Signe particulier : Une carte haut de gamme nominative et gravée à la pointe diamant. La société, dont le nom a été déposé en 2012, a été créée à Nancy en 2014 par Stéphane Mangel. Le gérant était ancien propriétaire de deux sociétés, qu’il a vendu «pour pleinement se consacrer dans ce projet». Le concept est simple, on met à la disposition des particuliers, une carte de réduction annuelle d’un montant de 69 euros (valable un an). Le dirigeant a dû convaincre de nombreux commerçants de rejoindre son réseau, tâche qui s’est avérée difficile au départ, puisqu’«il n’y avait ni site internet ni application mobile, il était donc difficile de convaincre les partenaires de rejoindre le réseau». Système avantageux pour tous VieHappy souhaite réunir tous les types de commerces (restaurants, bijouteries, magasins, etc.), l’idéal étant d’avoir «un ou deux partenaires par zones». Le but est de «choisir les partenariats que nous allons réaliser, non pas sur la gamme de produits, mais sur le domaine de l’activité». Il s’agit pour le marchand de «toucher un maximum de prospects et de changer les habitudes des clients par l’intermédiaire d’une offre». Le système devient également intéressant pour la publicité des commerçants «car on communique gratuitement sur leurs activités.» Côté consommateur, celui-ci profitera d’une offre de bienvenue lors de la première visite (des remises de 20 % à 50 %) chez plus de 140 commerces membres du réseau, puis des offres de fidélité de l’ordre de 10 % à 20 % à chaque visite. Stéphane Mangel travaille seul mais veut «s’entourer de collaborateurs d’ici la fin de l’année». Le gérant souhaiterait se déployer sur la région Lorraine et dans tout le Grand Est, avant «éventuellement de s’étendre sur toute la France».

camille.schaub