Salon international de l’agriculture

La Petite France agricole à Paris

 Une cinquantaine de producteurs de la région Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine (Acal) sont présents jusqu’au 6 mars sous une même bannière au Salon international de l’agriculture à Paris. Pour l’exécutif régional et la Chambre régionale d’agriculture, la manifestation parisienne s’affiche comme une opportunité à ne pas manquer pour faire découvrir les fortes potentialités agroalimentaires de la […]

373
Les producteurs de la région Acal, unis pour porter les couleurs de la nouvelle région à Paris au Salon international de l’agriculture.
Les producteurs de la région Acal, unis pour porter les couleurs de la nouvelle région à Paris au Salon international de l’agriculture.

 Une cinquantaine de producteurs de la région Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine (Acal) sont présents jusqu’au 6 mars sous une même bannière au Salon international de l’agriculture à Paris. Pour l’exécutif régional et la Chambre régionale d’agriculture, la manifestation parisienne s’affiche comme une opportunité à ne pas manquer pour faire découvrir les fortes potentialités agroalimentaires de la nouvelle région tout en préservant les identités géographiques locales indispensables.

«Nous sommes un territoire d’une grande richesse agricole ! Nous pouvons tout produire ou presque. L’agroalimentaire avec ses 36 000 employés dans la région Acal est le premier employeur privé devant l’automobile. Le Salon international de l’agriculture est le premier événement d’envergure pour présenter les forces de notre nouvelle région.» Dixit Pascale Gaillot, conseillère régionale, présidente de la commission Agriculture et Forêt à l’exécutif régional, le 22 février à Nancy à l’occasion de la conférence de présentation de l’espace Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine présent sur le Salon international de l’agriculture, porte de Versailles à Paris jusqu’au 6 mars. Un espace Acal de 1 200 m2 élaboré avec la chambre régionale d’agriculture où une cinquantaine de producteurs présentent leurs meilleurs produits aux visiteurs de la plus grande ferme de France. «Les identités géographiques locales sont naturellement respectées, mais dans l’union et l’identité de la nouvelle région que nous devons faire connaître et reconnaître. Une grande région est en train de se construire à l’Est et nous pouvons affirmer que nous exposons une partie agricole importante de la ferme de France à Paris. »

Sur la place du village… Histoire de mettre l’eau à la bouche des visiteurs sur le stand Acal (élaboré autour d’une place du village où les répliques d’une maison alsacienne, de la cathédrale de Reims et de l’une des portes de la place Stanislas de Nancy symbolisent la nouvelle région), quatre chefs étoilés interviennent pendant le salon pour valoriser les spécialités culinaires de la région à l’image de Jacques Hildenbrand, chef de la brasserie l’Excelsior à Nancy. Reste que l’édition 2016 du Salon international de l’agriculture, même si elle s’affiche comme une opportunité indéniable pour faire découvrir les richesses des terroirs de notre région XXL, cela ne doit pas occulter «la grande détresse dans laquelle se trouve notre secteur», comme le rappelle justement Jean-Luc Pelletier, le président de la Chambre régionale d’agriculture. «Nos éleveurs sont naturellement présents même si bon nombre n’ont pas vraiment le cœur d’y être.» Une récompense au Concours Agricole est toujours une bonne chose mais aujourd’hui elle n’efface pas les difficultés douloureuses et surtout la nécessité de trouver des solutions plausibles à celles et ceux qui font la richesse de nos campagnes et par extension de toute la région.

emmanuel.varrier