L’essentiel de Meurthe-et-Moselle

Transports Schlichting Hommage à Louis Schlichting  Dernier convoi exceptionnel pour Louis Schlichting ! L’emblématique fondateur des transports éponymes de Velaine-en-Haye est décédé le 9 février à l’âge de 83 ans. Le jour de ses obsèques, les collaborateurs de cette entreprise familiale lui ont rendu un vibrant hommage. Les poids lourds aux couleurs de l’entreprise familiale […]

432

Transports Schlichting Hommage à Louis Schlichting 

Dernier convoi exceptionnel pour Louis Schlichting ! L’emblématique fondateur des transports éponymes de Velaine-en-Haye est décédé le 9 février à l’âge de 83 ans. Le jour de ses obsèques, les collaborateurs de cette entreprise familiale lui ont rendu un vibrant hommage. Les poids lourds aux couleurs de l’entreprise familiale étaient tous phares allumés en une haie d’honneur ouvrant la route au convoi funéraire. Preuve indéniable de l’attachement des femmes et hommes de l’entreprise à son fondateur. En 1957, Louis Schlichting crée son entreprise avec un simple fourgon bâché. L’aventure entrepreneuriale familiale peut alors commencer avec aujourd’hui trois entités dont deux éponymes spécialisées dans le transport, la manutention et les transports exceptionnels. En 1965, ce visionnaire crée la plus grosse benne en Europe et conçoit une remorque plateau portant son nom. Depuis 2006, c’est l’un de ses fils Didier Schlichting et son épouse qui prennent les commandes de l’entreprise familiale avec toujours la même philosophie du fondateur : rigueur, souplesse, compétitivité, défi, engagement, le tout avec un respect des hommes comme dans toute bonne entreprise familiale qui se respecte.

La Ruche qui dit Oui ! Opération portes ouvertes 

La Ruche qui dit Oui ouvre ses portes du 14 au 27 mars ! Cette année, plus d’une vingtaine de ruches lorraines ouvriront leurs portes aux visiteurs lors d’une semaine festive ponctuée de dégustations, d’animations et de visites chez les producteurs. La Ruche qui dit Oui, créée en 2011 compte au sein de son réseau national 700 ruches, 4 500 producteurs et plus de 150 000 membres. Tous fervents défenseurs des races et variétés oubliées, de la biodiversité et de l’innovation, ils se réunissent régulièrement à l’occasion de marchés éphémères autour de produits locaux de saison, frais et de qualité. La Ruche qui dit Oui, plateforme de vente en ligne, favorise les échanges directs entre producteurs locaux et communautés de consommateurs.

CGPME 54 À la sauce afterwork 

Nom de code : les Happy-B de la CGPME 54 ! Objectif : favoriser les échanges et les rencontres. La commission Communication de la CGPME (Confédération générale des petites et moyennes entreprises)  de Meurthe-et-Moselle lancera à partir du mois de mars ce type de rencontres. «Elles seront calquées sur les soirées du type afterwork et organisées chez un adhérent restaurateur ou possédant une activité liée à la gastronomie», explique Benjamin Antoine, le président de la commission Communication de la CGPME 54. Elles auront lieu chaque deuxième jeudi de chaque mois de 18 h 30 à 20 h 30. Le premier rendez-vous est annoncé le jeudi 10 mars chez Bibovino, 92 Grande Rue à Nancy

Environnement Venathec continue sa croissance externe 

Après Accord Acoustique fin 2015, le groupe Venathec vient d’annoncer l’acquisition d’un autre de ses confrères : Acapella (bureau d’études acoustique et vibratoire). La société d’ingénierie acoustique et vibratoire basée à Vandœuvre-lès-Nancy continue sa stratégie de développement en faisant entrer dans son giron les Nordistes d’Acapella. «Leur arrivée illustre notre capacité à fédérer des acteurs historiques de l’ingénierie acoustique français dans un vaste programme de mise en commun de nos compétences et moyens d’interventions», explique Patrice Cornu, le président fondateur du groupe Venathec. «Notre marché évolue, les besoins de nos clients s’orientent vers des experts en mesure d’intervenir dans des délais restreints aux quatre coins de la France et dans l’ensemble du spectre de l’acoustique.» Cette nouvelle acquisition du groupe lorrain marque l’accélération de son développement sur la base d’un programme bénéficiant d’un soutien technique et financier de l’Institut lorrain de participation (ILP) ainsi que de la Banque publique d’investissement (BPI).