L’essentiel de Moselle

Transports Plus de trains en gare de Forbach  Après 10 mois de travaux pour aménager une nouvelle voie en gare de Forbach, les usagers de la SNCF pourront profiter, à partir du 3 avril prochain, d’un nouveau cadencement des TER en direction de Metz et Sarrebruck. Désormais, 42 trains partiront de Forbach pour Metz quotidiennement […]

354

Transports Plus de trains en gare de Forbach 

Après 10 mois de travaux pour aménager une nouvelle voie en gare de Forbach, les usagers de la SNCF pourront profiter, à partir du 3 avril prochain, d’un nouveau cadencement des TER en direction de Metz et Sarrebruck. Désormais, 42 trains partiront de Forbach pour Metz quotidiennement contre 34 jusqu’à présent. Ce nouveau cadencement a nécessité l’aménagement des infrastructures de la gare comme l’installation d’une nouvelle voie, des travaux de maintenance sur 330 mètres de voie ainsi que la pose de caténaires et de panneaux de signalisation pour un montant de 4,77 millions d’euros.

Transports Le ministère des Transports valide le projet «A31 optimisée» 

La validation par le ministère des Transports du projet d’une liaison autoroutière de Gye à la frontière luxembourgeoise doit permettre la poursuite des études qui aboutiront à la déclaration d’utilité publique (DUP) d’ici un délai de 5 ans maximum. Le Conseil économique social et environnemental régional suit le projet depuis 2013 et entend poursuivre les efforts engagés en s’associant aux instances qui seront mises en place en faveur de l’aboutissement de l’ «A31 optimisée». L’A31 est l’axe autoroutier le plus chargé de la Métropole, par conséquent sa modernisation et son aménagement constituent un projet important pour l’avenir de la nouvelle région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine.

Hausse des prix La Moselle souhaite augmenter le prix des cantines

Le département de la Moselle qui est actuellement confronté à des difficultés financières cherche des solutions pour réaliser des économies. Ainsi, le président du conseil départemental de Moselle, Patrick Weiten, a déclaré que le prix des repas des cantines des collèges (dont le département a la charge) devrait augmenter de 30 centimes. Le repas passerait de 2,90 euros à 3,20 euros et permettrait de faire 700 000 euros d’économie sur l’année 2016. Bien que cette augmentation soit importante, le département affirme que le prix du repas ne correspond pas au coût réel estimé à 7,60 euros. Le président a également confirmé son intention de ne pas augmenter la fiscalité des ménages alors que le département doit voter son budget 2016 prochainement.

Commerce C&A du centre ville de Metz baisse le rideau

Le C&A, rue Serpenoise à Metz, fermera prochainement et définitivement ses portes. L’enseigne, installée dans un immeuble Art déco, emploie 18 salariés mais la direction affirme qu’elle s’engage à proposer une alternative de reclassement à ses employés dans les C&A environnants. L’enseigne d’habillement a ouvert l’année dernière une boutique dans le centre commercial Waves à Moulins-lès-Metz et vient d’inaugurer l’ouverture du C&A sur la zone d’Auchan Fèves-Semécourt. Le groupe de prêt-à-porter souhaite développer son réseau dans les zones de consommation les plus dynamiques qui se trouvent généralement en périphérie des villes.

Innovation Le groupe LHP renforce ses fonds propres 

Le Groupe LHP, installé à Saint-Julien-lès-Metz, a conclu un accord stratégique avec BPI France et Eurefi. Les investisseurs renforcent les fonds propres du groupe de 1,5 million d’euros et entrent au capital à hauteur de 15 %. LHP regroupe trois laboratoires d’analyse chimique de polluants dont Micropolluants Technologie. La société va investir dans un second spectromètre de masse pour la somme de 450 000 euros et prévoit d’investir 500 000 euros dans un spectromètre pour analyser l’amiante ainsi que dans l’aménagement d’un laboratoire spécifique. LHP emploie 90 salariés et prévoit d’en embaucher 20 de plus sur les deux prochaines années. La société connaît une forte croissance de son activité avec un chiffre d’affaires en hausse de 8 % en 2015. Les fondateurs ambitionnent de réaliser 15 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020 contre 8 aujourd’hui.